Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Sciences en résonance : le nobel chevelu

nobel chevelu
Actualité

Résumé

Comment parler de recherche scientifique lorsque les sujets sont très abstraits ? Comment expliquer ce qui a fait l’objet d’un prix Nobel ? Le 23 novembre, la bibliothèque de Monod réouvrait son cycle "Sciences en résonance" avec la projection du film Le Nobel chevelu.

Description


Un film d'animation unique en son genre, un projet de vulgarisation, une discussion passionnante entre la réalisatrice du film, les scientifiques et le public.

C'est dans une salle bondée que la bibliothèque de Monod a réouvert son cycle : Sciences en résonance.

Au programme, une belle promesse

« Comment parler de recherche scientifique lorsque les sujets sont très abstraits ? Comment expliquer ce qui a fait l’objet d’un prix Nobel ?
Venez découvrir un petit film d'animation unique en son genre, qui explique avec poésie et cubes en bois un des sujets de physique les plus abstraits et les plus fascinants du moment !
Seront présents la réalisatrice du film et les chercheurs impliqués pour un dialogue autour de la vulgarisation et des collaborations avec les artistes. »

Cette programmation était initialement prévue en 2020 comme l'a souligné Clément Pieyre, directeur de la bibliothèque Diderot de Lyon, lors de son introduction. Il a ensuite rappelé que cette bibliothèque est un lieu de rencontre, de partage et que Sciences en résonance est un axe de développement de la bibliothèque. La salle qui accueillait la séance Sciences en résonance - La croisée - avait été choisie à dessein.

L'appel était donc lancé pour de nouvelles suggestions. C'est à cet appel que David Carpentier et Pierre Delplace (Laboratoire de physique de l'ENS de Lyon) avaient répondu, il y a quelques temps... mais le Covid et quelques travaux sont passés par là.

Avant de découvrir ce court-métrage-documentaire, oscillant entre la vulgarisation et le film d'auteur, retour sur sa genèse.

Il faut remonter en 2017, où lors d'une discussion au sujet du prix Nobel de physique de 2016, les chercheurs étaient sollicités pour expliquer le "développement des outils théoriques fondés sur la topologie" aux médias.

Ils se sont donc lancés un défi avec Julien Bobroff (qui se consacre à la vulgarisation scientifique et anime le site La physique autrement - Ce dernier a d'ailleurs reçu la médaille de la médiation scientifique du CNRS) et se sont réunis avec Charlotte Arene, réalisatrice et animatrice. Ils avaient vu et apprécié ses films. Le projet était lancé.

Les scientifiques et la réalisatrice ont fait part de leurs échanges : comment parler d'un même concept d'un point de vue scientifique et en terme de réalisation.

Quel langage cinématographique adopter, forme, couleur, quel vocabulaire visuel mettre en place ?

Charlotte Arène a tout d'abord expliqué ce qu'est un « vocabulaire visuel » et c'est une « métaphore visuelle stricte à établir ». Sans ce point de départ important, pas d'écriture claire et compréhensible.

Les échanges avec la salle ont permis de comprendre le dialogue entre leurs disciplines et leurs champs de compétence. Le making off qu'ils ont partagé avec l'auditoire était très instructif à ce sujet et montrait toutes les étapes qui ont permis à Charlotte Arène de réaliser ce film et de comprendre pourquoi une tasse et un donut peuvent nous faire comprendre la notion d'invariant topologique.

Regards et compétences croisés, la discussion fut passionnante.

Les deux chercheurs utilisent certains extraits de ce film dans les colloques. Ce n'est pas un hasard, cela faisait partie du cahier des charges initial. On a ainsi un cercle vertueux entre recherche et diffusion des savoirs. Autre vertu, s'il ne fallait n'en citer qu'une, de ce film c'est qu'au delà de l'explicitation du concept scientifique, ce film illustre la recherche, l'histoire des découvertes scientifiques de manière générale.

Un film primé à découvrir

Il est temps de découvrir ce film qui a d'ailleurs remporté le prix du public pour le meilleur court-métrage aux "Rencontres Internationales Sciences et Cinémas".

Ce film a été réalisé par Charlotte Arene, en collaboration avec Julien Bobroff (La Physique Autrement, Univ. Paris-Saclay), David Carpentier et Pierre Delplace (Laboratoire de physique | ENS de Lyon/CNRS). Il a bénéficié du soutien du Labex PALM (Université Paris-Saclay) et du projet ToRe IDEX Lyon.

Le making off


Ne ratez pas le prochain rendez-vous de Sciences en résonance
 

Disciplines
Mots clés