Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Deciphering processes in the early Solar System with silicon isotopes

Date
ven 17 déc 2021
Horaires

14H00

Lieu(x)
Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme LOSNO Delphine sous la Direction de M. BOURDON Bernard

Langue(s) des interventions

Description générale

Le travail effectué au cours cette thèse porte sur l’utilisation des isotopes du silicium pour étudier des processus ayant eu lieu dans le disque protoplanétaire qui a donné naissance au Système Solaire. Les différents objets du Système Solaire présentent des compositions isotopiques en silicium variables qui sont directement reliées à l’histoire de leur formation. Une des difficultés dans l’utilisation des isotopes du silicium comme traceurs des processus de formation planétaire réside dans la faible amplitude des variations isotopiques observées et le manque de répétabilité des mesures isotopiques publiées dans la littérature, rendant les interprétations parfois hasardeuses. La première partie de ce travail de thèse s’est ainsi concentrée sur la mise en place d’une méthode d’analyse des isotopes du silicium juste, précise et reproductible avec un spectromètre de masse à couplage inductif à plasma en multi-collection. Grâce à cette méthode analytique, des météorites martiennes ont été mesurées et on y observe des traces de la cristallisation de l’océan de magma qui a existé juste après l’accrétion de Mars. L’étude des angrites, une catégorie très rare de météorites différentiées et riches en éléments réfractaires comme la Terre, a permis de mieux comprendre le rôle des processus de condensation au sein du disque protoplanétaire pour expliquer l’enrichissement en éléments réfractaires. Enfin, l’analyse des isotopes du Si dans des échantillons synthétiques irradiés a permis la première quantification des effets isotopiques de l’irradiation au début du Système Solaire.

Gratuit
Mots clés