Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Imagerie tri-dimensionnelle de l'atténuation sismique du manteau terrestre

Soutenance de thèse

Jeudi 06 juil 2017
15h00
Soutenance de thèse de Mme Alice ADENIS du LGLTPE sous la direction de M. Eric DEBAYLE

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme Alice ADENIS du LGLTPE sous la direction de M. Eric DEBAYLE

Description générale
L'objectif de cette thèse est de construire un modèle d'atténuation sismique du manteau supérieur de la Terre en utilisant un jeu de données original construit par Debayle et Ricard (2012). Ce jeu de données est l'un des plus complet au monde (plus de 375 000 sismogrammes analysés pour extraire l’atténuation et la vitesse de phase du mode fondamental et des cinq premiers harmoniques des ondes de Rayleigh).
Les mesures d'atténuation sont tout d'abord traitées pour extraire les effets de l'expansion géométrique et de la focalisation, minimiser les effets d'erreurs sur la source, écarter les mesures incertaines et regrouper les mesures redondantes. Elles sont ensuite régionalisées pour obtenir des cartes des variations latérales de l’atténuation des ondes de Rayleigh pour chaque mode et chaque période. La dernière étape est l’inversion en profondeur des cartes. Elle permet d'obtenir QsADR17, un modèle 3D de l'atténuation des ondes S dans le manteau supérieur.
QsADR17 est corrélé avec la tectonique de surface jusqu'à 200 km de profondeur, avec une faible atténuation sous les continents et une forte atténuation sous les océans. Des anomalies de forte atténuation sont observées jusqu'à 150 km de profondeur sous les rides océaniques, et persistent à plus grande profondeur jusque dans la zone de transition sous la plupart des points chauds. La présence de larges anomalies atténuantes situées à 150 km de profondeur sous l'océan Pacifique suggère que plusieurs panaches thermiques viennent s'étaler dans l'asthénosphère. Nous avons également détecté la présence d'hétérogénéités de composition à la base des cratons et dans un certain nombre de régions actives.
Complément

Amphi Schrödinger - Site Monod - ENSL