Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Modulation de l'expression des rétrovirus endogènes humains dans des contextes d'inflammation et d'immunosuppression

Date
ven 05 oct 2018
Horaires

14h00

Lieu(x)
Faculté de Médecine Lyon Sud

Salle des Thèses de la faculté de médecine de Lyon Sud

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme Marine MOMMERT du Laboratoire Commun de Recherche - HCL Biomérieux, sous la direction de M. François MALLET

Langue(s) des interventions

Description générale

Le sepsis est défini par l’apparition de dysfonctions d’organes, multiples et mortelles, causées par une réponse de l’hôte dérégulée suite à une infection. L’hétérogénéité de la maladie représente un défi clinique majeur au regard de la prise en charge thérapeutique, et à ce jour les marqueurs proposés ne suffisent pas à stratifier les patients. Les rétrovirus endogènes humains (HERV) pourraient être des marqueurs pertinents, compte tenu des propriétés immunosuppressives de leurs enveloppes et de leur expression dans des maladies inflammatoires et auto-immunes. Cette thèse, a pour objectifs de savoir dans quelle mesure les HERV sont exprimés et modulés, dans des conditions d’inflammation et d’immunosuppression.

Pour cela, nous avons utilisé une puce à ADN haute densité permettant (i) l’analyse de la transcription d’environ 360 000 loci HERV et 1500 gènes, et (ii) une lecture fonctionnelle de l’activité des LTR. L’expression des HERV a été objectivée (i) dans un modèle ex-vivo de tolérance à l’endotoxine utilisant des cellules mononuclées du sang périphérique (PBMC) d’individus sains et (ii) sur sang total provenant de 20 patients en choc septique, immunodéprimés ou non, appartenant à une cohorte longitudinale, et d’individus sains. (1) De 5,6% à 6,9% des HERV sont exprimés dans les PBMC et le sang total, tout statut immunitaire confondu, et environ 20% des LTR possèdent soit une fonction promotrice ou polyA, les deux fonctions étant mutuellement exclusives. (2) Le contenu du transcriptome HERV est modulé et régulé ex vivo dans le contexte de tolérance à la l’endotoxine, présentant des HERV tolérisables (TNF-like) et non-tolérisables (IL10-like).

De même, certains loci HERV sont trouvés différentiellement exprimés au regard du statut immunitaire des patients septiques. (3) In fine, l’analyse de la co-expression des gènes et des HERV a permis  d’intégrer ceux-ci au sein de voies de signalisation associées à la réponse de l’hôte et de poser des hypothèses fonctionnelles.

Gratuit
Mots clés
Disciplines