Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

« Révolution », « intégration » et caetera. L’abécédaire des luttes algériennes à Lyon durant la décolonisation et au-delà

Date
jeu 30 nov 2017
Horaires

De 18h30 à 20h30

Lieu(x)
Bibliothèque de la Part-Dieu

30 Boulevard Marius Vivier Merle - 69003 Lyon

Intervenant(s)

Marc André, chercheur associé au Larhra (Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes)

Langue(s) des interventions

Description générale

Une rencontre organisée par Bibliothèque de la Part-Dieu Cycle : Questions de société  

En 2017, la France compte plus de quatre millions de résidents d’origine algérienne dont deux millions de bi-nationaux. Cette présence s’explique par une longue histoire qui commence avec la guerre 1914-1918 et s’accélère après la Seconde Guerre mondiale quand la loi « portant statut organique de l’Algérie » du 20 septembre 1947 reconnaît aux Algériens la citoyenneté française : dès lors, ce ne sont plus seulement des célibataires mais aussi des femmes qui franchissent en plus grand nombre la Méditerranée et s’installent en France, accompagnant ou fondant une famille.

Qui sont ces pionnières de la migration algérienne ? Pourquoi traversent-elles la Méditerranée aux pires moments de la répression du nationalisme algérien ? Quel est leur rôle dans une guerre d’indépendance algérienne menée aussi en métropole ? Comment trouvent-elles leur place dans la société qui les entoure, au prix de quelles luttes ?

Cette conférence, proposée dans le cadre du festival Migrant'scène, tentera de répondre à ces questions grâce à deux partis pris.

En premier lieu, nous prendrons « aux mots » les qualificatifs qui, souvent trompeurs, parfois justes, quelque fois flous, stigmatisent, désignent, évoquent l’histoire de ces femmes ou familles algériennes. De « Algérie » à « zigouiller », en passant par « bébés », « charité », « guerre », « intégration », « travail », « racisme », « voile », entre autres, nous passerons en revue et discuterons ces mots de la migration des femmes algériennes.

En second lieu, nous proposerons une histoire vivante grâce à des témoignages de femmes algériennes ayant vécu dans la région lyonnaise et, si la santé de ces femmes âgées le permet, l’une d’entre elles discutera avec nous de cette histoire. Quand l’historien et le témoin parlent d’une même voix…

Marc André, Agrégé et docteur en histoire, est chercheur associé au Larhra (Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes). Ses travaux portent sur l’immigration algérienne, la guerre d’Algérie et la justice militaire dans la France métropolitaine. Il a récemment publié Femmes dévoilées. Des Algériennes en France à l’heure de la décolonisation (ENS Éditions, 2016).

En savoir plus

Gratuit
Inscription

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Mots clés
Disciplines