Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Journée internationale des droits des femmes

Date
lun 09 mar 2020
Horaires

17h-22h

Intervenant(s)
  • Projection du film "Héroïnes électriques" : Alyosha et FanXoa
  • Présentation de l'ANR PIND : Solveig Serre et Luc Robène
  • Table ronde animée par Marie Fabre et François Guillemot : Christine Détrez, Agnès Francfort, Nur Noukhkhaly, Samantha Saïdi, Michelle Zancarini-Fournel, Elise Zhong
  • Compagnie Inanna : Pauline Monin, Sylvain Nallet, Alice Botelho
Langue(s) des interventions

Description générale

À l'occasion de la "Journée internationale des droits des femmes", l'ENS de Lyon (Affaires culturelles), l'IAO, l'ANR PIND proposent un événement exceptionnel en trois temps le mardi 10 mars 2020 dans le théâtre Kantor.

Projection : La soirée débutera par une séance de projection du film "Héroïnes électriques" réalisé par Alyosha (Archives de la Zone Mondiale) et FanXoa dans le cadre de son exposition en cours dans la galerie Artemisia. Solveig Serre (CNRS, CESR) et Luc Robène (U. de Bordeaux, THALIM) présenteront l'ANR PIND (Punk is not dead. Une histoire de la scène punk en France, 1976-2016) à l'appui du documentaire "Punk pas mort !" de CNRS Images qui sera projeté.

Débat : Cette première partie sera suivie d'une table ronde animée par Marie Fabre (Triangle) et François Guillemot (IAO), intitulée "Femmes en lutte" consacrée à l'histoire des femmes et aux enjeux actuels des féminismes. Cette rencontre-débat réunira chercheuses et étudiantes : Christine Détrez (sociologue, Centre Max Weber), Nur Noukhkhaly (ENS de Lyon), Agnès Francfort (ENS de Lyon, présidente de ENScène), Samantha Saïdi (Séminaire Félicité, Triangle), Michelle Zancarini-Fournel (historienne, U. de Lyon), Elise Zhong (ENS de Lyon, présidente de l'association ArcENSiel).

Spectacle : La troisième partie de la soirée sera consacrée au spectacle vivant à travers le conte chorégraphique "La Rivière sous la rivière" (présentation ci-dessous). Enfin, les artistes de la Compagnie Inanna échangeront avec le public sur ce témoignage personnel et artistique.

Programme :

  • 17h00-17h30 : Accueil des participants et du public, mot de bienvenue de l'ENS de Lyon / IAO
  • 17h30-18h00 : Projection du road-video "Héroïnes électriques"
  • 18h00-18h30 : Projection Vidéo Images CNRS / présentation de l'ANR PIND (une histoire de la scène punk en France, 1976-2016) par Solveig Serre et Luc Robène
  • 18h30-20h00 : Table ronde "Femmes en lutte"
  • 20h00-20h30 : Pause café/boisson sur la mezzanine
  • 20h30-21h30 : Spectacle La Rivière sous la rivière (Compagnie Inanna)
  • 21h30-22h00 : Temps de discussion avec les artistes de la Compagnie Inanna

La Rivière sous la rivière

Conte chorégraphique et musical. A l’origine, un livre : Femmes qui courent avec les loups. Histoires et mythes de l’archétype de la Femme sauvage de Clarissa Pinkola Estès. Puis, une prise de conscience et l’évidence pour Pauline Monin de témoigner de son histoire personnelle. Ce spectacle évoque le parcours des victimes d’abus sexuels ; le parti pris étant de témoigner du pouvoir de résilience de la femme.

« Il était une fois une jeune et jolie jeune fille… Elle vivait dans l’innocence et la joie de vivre. Un drame survient.  Le secret ne peut être dévoilé. Son entourage ne lui porte aucun secours malgré ses tentatives de communications. A travers une succession de scènes toujours empreintes de poésie, on assiste à l’évolution tumultueuse de cette enfant blessée puis de cette jeune fille amputée de sa féminité. Une femme sage et libérée de ses chaines vient à son secours. La danse est le moyen d’expression pour dire l’indicible. Neuf tableaux se déploient pour évoquer ce chemin initiatique qui consiste, tel l’alchimiste, à transformer le plomb en or. On voit la jeune fille se reconstruire jusqu’à devenir femme, jusqu’à la résilience, jusqu’à ce que la « rivière coule de nouveau librement, claire et limpide ».

Gratuit
Inscription

Tous publics