Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Parlez-nous de... Panaït Istrati, itinéraires d’un écrivain : dernières publications

Date
jeu 21 nov 2019
Horaires

17h-19h

Lieu(x)

La parenthèse

Intervenant(s)
  • Marie-Odile Thirouin (Maître de conférences en littérature comparée, Université Lyon 2)
  • Christian Delrue (Président de l'Association des Amis de Panaït Istrati)
Langue(s) des interventions

Description générale

Affiche. Parlez-nous de... Panaït Istrati, itinéraires d’un écrivainEn 2018-2019, l’actualité éditoriale a mis à l’honneur Panaït Istrati, écrivain roumain d’expression française, né à Braïla en 1884 et mort à Bucarest en 1935. La Bibliothèque Diderot de Lyon vous invite à une traversée de sa vie et de ses œuvres grâce à ces publications récentes.

On suivra d’abord les traces d’Adrien Zograffi, le double littéraire de Panaït Istrati, de La Jeunesse d’Adrien Zograffi, quatre récits datant des années 1926-1930 réédités en février 2019 chez Gallimard dans la collection « L’Imaginaire », aux deux derniers romans Méditerranée. Lever du soleil et Coucher du soleil, des années 1934-1935, parus en un volume aux éditions L’Échappée en mai 2018. Sera également présenté le deuxième volume de la biographie graphique d’Istrati, due au dessinateur Golo, Istrati II. L’écrivain (Nice-Paris-Moscou), parue en octobre 2018 aux éditions Actes Sud BD : cet ouvrage retrace le parcours de Panaït Istrati dans la deuxième partie de sa vie, de la rencontre avec Romain Rolland qui fait de lui un écrivain, à l’engagement communiste, aux séjours de 1927-1929 en URSS et à sa mort solitaire, après que son témoignage intransigeant sur le stalinisme lui a fait perdre amis et soutiens.

Sera ensuite longuement évoquée la très belle réédition, due à Daniel Lérault et Jean Rière, de l’abondante Correspondance Panaït Istrati Romain Rolland 1919-1935, parue en mai 2019 chez Gallimard en collection blanche. On dispose là de la « version intègre, à défaut de pouvoir être intégrale », de 320 lettres pleines d’enseignements, à la fois sur l’amitié singulière d’un vagabond venu de Roumanie avec un prix Nobel de littérature et sur « leurs illusions et leurs contradictions » respectives quant à « une mythique indépendance de l’Esprit face aux pouvoirs et aux totalitarismes du XXe siècle » : « ces lettres sont inséparables des engagements comme des errements politiques de l’époque, où le refus de l’indifférence, le courage, l’exigence de vérité ont pu se transformer en crédulité, en sectarisme », écrivent les éditeurs de cette correspondance.

Ce sera enfin l’occasion d’évoquer une conférence qu’Istrati a prononcée en Autriche et en Allemagne en 1932, Les Arts et l’humanité d’aujourd’hui, dont les éditions L’Échappée ont publié le texte en mai 2018 : il constitue la profession de foi d’un artiste qui considère que « le Beau ne [peut] être que le soldat du Droit », c’est-à-dire que la vérité portée par l’art ne peut être destinée qu’à « réaliser toujours plus de justice sur terre ».

 

Cette manifestation clôt la série d’événements initiés par la bibliothèque dans le cadre des saisons France-Roumanie / Roumanie-France 2019 ► Fenêtre sur … Promenade en Roumanie et dans l’œuvre de Panaït IstratiL’Espace littéraire de Berlin à Vladivostok, Regards croisés sur Panaït Istrati (Compte-rendu des séances du séminaire à lire sur le blog des Fonds slaves)

Correspondance Panaït Istrati Romain Rolland 1919-1935 / Ed. par Daniel Lérault et Jean Rière. Paris : Gallimard, 2019 (Coll.Blanche)
Correspondance Panaït Istrati Romain Rolland 1919-1935 / Ed. par Daniel Lérault et Jean Rière. Paris : Gallimard, 2019 (Coll.Blanche)
Cahiers Panaït Istrati, no. 8
Cahiers Panaït Istrati. n°8

Les ouvrages qui seront évoqués pendant la rencontre sont disponibles à la Bibliothèque Diderot de Lyon, dont la correspondance entre Rolland et Istrati : Correspondance Panaït Istrati Romain Rolland 1919-1935 / Ed. par Daniel Lérault et Jean Rière. Paris : Gallimard, 2019 (Coll.Blanche)

Par ailleurs, il faut signaler que tous les numéros de la revue Les Cahiers Panaït Istrati, dont le triple numéro 2-3-4 constitue la première publication de la correspondance Istrati/Rolland, sont conservés à la bibliothèque.

Leur version numérisée est consultable en accès libre sur le site de la bibliothèque.

 

Gratuit
Mots clés