Accès direct au contenu

 

logo du site ENS

Logo du site Ens Lyon

Recherche
30 ans de l'ENS de Lyon

Accueil  >  ENS de Lyon > Diffusion des savoirs > MOOCs

Imprimer

Participer à un MOOC : la nouvelle aventure d'un géographe

Interview d'Hervé Piégay
Publié le : 26 novembre 2014
Visuel MOOC RdH_vignette.jpg Hervé Piegay, enseignant-chercheur à l'ENS de Lyon (laboratoire EVS), fait partie de l'équipe enseignante qui a travaillé sur le MOOC Des rivières et des hommes.
Spécialiste de géomorphologie fluviale, il étudie les changements fluviaux résultant de différentes pressions humaines ainsi que les conséquences sociétales associées en terme de qualité environnementale ou de risques pour les populations.
Autant de sujets abordés dans ce MOOC à l'interface de plusieurs disciplines (hydrologie, hydraulique et géomorphologie), dont nous parle Hervé Piegay.


Que vont découvrir les 3000 inscrits au MOOC ?
Hervé Piégay : Ce MOOC reprend des notions élémentaires sur le fonctionnement physique des cours d'eau et met en lumière les enjeux sociétaux associés aux questions de ressources en eau, de risques et de développement durable. Il souhaite également promouvoir un dialogue et un échange de connaissances avec les pays du sud. Ce qui explique que nous présentions des exemples haïtiens, mexicains, vietnamiens, le Rhône étant alors un cas parmi les autres. Le Forum est notamment un dispositif très intéressant pour promouvoir ces échanges et permettre aux apprenants de dialoguer entre eux. Nous avons également pensé ce MOOC à l'interface du monde académique, beaucoup d'étudiants inscrits viennent de différentes disciplines, et du monde des praticiens en charge de la gestion des cours d'eau. Ceci permet d'autres formes d'échanges, sans doute bénéfiques aussi pour nos étudiants. L'idée est également de promouvoir une gestion douce des cours d'eau et de limiter les aménagements ou les opérations lourdes dommageables pour les écosystèmes fluviaux, ce qui affecte à terme les sociétés humaines qui tirent partie de ces écosystèmes. C'est dans cet esprit que depuis 2000, nous mettons en oeuvre ces principes dans le cadre de la Directive Cadre Européenne de l'Eau.

Comment est née l'idée d'un tel projet ? Hervé Piégay
H.P. : La proposition est venue de l'équipe grenobloise très engagée dans les pays du Sud et soucieuse d'assurer ce dialogue et un transfert de connaissances. Ne pas refaire les erreurs que nous avons faites lors de notre période active d'aménagement est un message à transmettre alors que la construction de barrages est en plein essor à travers le monde. Les équipes travaillant dans le domaine fluvial ont l'habitude d'échanger et l'interdisciplinarité est effective depuis près de 30 ans. La région Rhône-Alpes est un haut lieu où s'exprime cette interdisciplinarité, autour de dispositifs comme la ZABR, l'OTHU ou encore l'OHM Vallée du Rhône et la 2e conférence internationale IsRivers prévue en juin 2015 à Lyon. C'est donc tout naturellement que nous nous sommes engagés aux cotés de Nicolas Gratiot et de son équipe, convaincus qu'un tel projet ne peut se faire que dans un cadre collectif et interdisciplinaire pour porter pleinement ses fruits.

Quel a été votre rôle dans la conception du MOOC ?

H.P. : Nicolas Gratiot souhaitait que notre équipe apporte la dimension géomorphologique, afin d'établir un lien entre les mécanismes physiques, les réponses fluviales et les conséquences sociétales. C'est donc ce que nous avons fait avec Oldrich Navratil, également enseignant-chercheur au sein du laboratoire EVS. Nicolas Gratiot m'a aussi demandé de participer à la bande annonce du MOOC pour souligner cette idée d'interdisciplinarité et de collectif, ce que j'ai fait avec plaisir. L'implication de l'ENS de Lyon est donc importante, tant à travers les enseignements et les messages véhiculés construits collectivement que du soutien technique et logistique. L'équipe de Catherine Simand a joué un rôle très important lors des enregistrements et du montage. Ce fut un grand plaisir et une source d'enrichissement de travailler à leurs cotés.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté en tant qu'enseignant ?
H.P. : L'intérêt d'un tel projet est de tester de nouvelles formes d'enseignement et d'avoir le retour des apprenants. L'exercice est vraiment enrichissant également dans les échanges qu'il suscite avec l'équipe technique qui nous pousse à simplifier, séquencer, aller à l'essentiel. Je suis curieux de voir comment les choses vont maintenant se dérouler car nous sommes dans le vif du sujet. Les apprenants sont impliqués et le dialogue s'instaure.

Envie de renouveler l'expérience ?

H.P. : Je ne sais pas, car c'est lourd investissement. Pour réaliser des séquences bien illustrées et pédagogiques, le processus est long. Même si le travail et les échanges sont passionnants, je vais sans doute attendre un peu avant de renouveler l'expérience. Si ce MOOC est un succès, l'équipe envisage une saison 2. Rendez-vous est déjà pris pour une réunion de travail en avril.

Affaire à suivre !

Thématique :

MOOCs

Retour au haut de la page

Retrouvez le MOOC RdH
Retrouvez dès mardi les séquences d'Hervé Piegay pour le MOOC Des rivières et des hommes !
RESCIF
Le MOOC RdH s'inscrit dans le cadre du Réseau d’Excellence des Sciences de l’Ingénieur de la Francophonie (RESCIF). Il met en oeuvre une coopération entre 14 universités technologiques dans le but de répondre à certains défis majeurs des pays émergents et en développement.
 
 
Mise à jour le 8 décembre 2014
Ens de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000 69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00 / Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00