Actualité de l'ENS de Lyon

Abdelrahim Zoued, chercheur au CIRI, reçoit le Prix de la fondation Jacques Monod

Abdelrahim Zaoued
Prix et distinction
 

Résumé

Chargé de recherche CNRS au CIRI depuis le 1er février 2023, Abdelrahim Zoued travaille sur la bactérie Legionella pneumophila. Il reçoit le Prix de la Fondation Jacques Monod 2022, décerné par la Fondation de France, pour son projet de recherche sur l’interface pathogène-hôte au cours des infections.

Description

 

Chaque année, la Fondation de France décerne les prix de la recherche médicale. En 2022, 17 chercheurs reçoivent des prix pour leur projet de recherche dans des domaines variés.

Prix de la Fondation Jacques Monod

Dans le domaine "Maladies infectieuses", le Prix de la Fondation Jacques Monod est attribué à un ou dsx jeunes chercheurs ayant entrepris des travaux portant sur les aspects moléculaires des régulations cellulaires. Ce prix rend hommage au grand chercheur, Prix Nobel de Médecine 1965, faisant écho à l’importance que Jacques Monod attachait aux travaux de ses étudiants.

Cette année, Abdelrahim Zoued, nouveau chercheur au CIRI, en est co-lauréat aux côtés de Pierre Garcia, de l'Institut Pasteur. Cette récompense vient encourager ses recherches sur l'interface hôte-pathogène au cours de l'infection.

Projet de recherche de Abdelrahim Zoued

Abdelrahim Zoued a intégré le CIRI au 1er février 2023, dans l'équipe LegioPath au côté de Patricia Doublet.

Il s'intéresse à la bactérie Legionella pneumophila après avoir mené des travaux sur le choléra. Les approches et concepts sont similaires mais il s'agit de les appliquer à un nouvel organe et un nouveau pathogène. Tant le sujet de Legionella pneumophila que la thématique de l'interaction hôte-pathogène sont traités par plusieurs équipes du CIRI, offrant ainsi un environnement de travail propice.

Legionella pneumophila est une bactérie pathogène infectant les macrophages. Après l'infection, la bactérie entraîne la lyse de la cellule. Si ce mécanisme est aujourd'hui bien documenté, ceux intervenants après la lyse du macrophage restent peu connus. Le projet d'Abdelrahim ZOUED porte donc sur l'étude de ces mécanismes "post-lyse" et la recherche d'une nouvelle protéine de l'hôte capable de reconnaître un agent pathogène particulier.

En bref

Abdelrahim Zaoued

2011-2015 : Thèse à l'Université Aix-Marseille (Equipe du Dr. Eric Cascales)

2016-2021 : Post-doctorat à Harvard Medical School (Equipe du Pr. Matthew Waldor)

2022 : Post-doctorat au CIRI (Equipe du Pr. Patricia Doublet)

2023 : Chargé de recherche CNRS au CIRI


 

Collection

Disciplines

Mots clés