Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

ERC 2012 pour Arezki Boudaoud

Arezki Boudaoud ERC 2012 ENS de Lyon
Actualité

Description
Ce physicien a été en 2012 lauréat d’une Consolidated Grant de l’European research Council (ERC) pour son projet : The physical basis of morphogenesis in plants.
Actuellement professeur de Physique à l'École Normale Supérieure de Lyon, Arezki Boudaoud est aussi chercheur au Laboratoire Joliot-Curie (LJC) & Laboratoire de Reproduction et Développement des Plantes (RDP). Son domaine de recherche : Biophysique et développement. Signe particulier : ce physicien a été recruté par des biologistes.
L’équipe d'Arezki Boudaoud, Biophysique et développement, conjointement au RDP et au Laboratoire Joliot-Curie de l'ENS de Lyon, travaille déjà avec celle de Jan Traas Développement du méristem floral, lauréat d’une advanced grant ERC 2011 pour son projet Morphodynamics in Plants: from gene to shape LS3 (Cellular and Developmental Biology).
Bases biophysiques de la morphogenèse chez les plantes
La morphogenèse est le processus remarquable par lequel un organisme vivant acquiert sa forme, d’un œuf à un animal, ou d’une graine à une plante entière. Alors que la biologie moléculaire et la génétique ont permis de grandes avancées dans la compréhension de la base cellulaire du développement, comprendre la genèse de la forme demeure un défi.
En effet, la forme étant déterminée par les éléments structuraux de l’organisme (cytosquelette, matrice extra-cellulaire), l’étude de la morphogenèse doit identifier comment les cellules contrôlent les propriétés de ces éléments, et comment cela conduit à des changements de forme bien définis.
En utilisant les plantes comme systèmes modèles, Arezki Boudaoud tente de répondre à des questions telles que : l’identité cellulaire correspond-elle à une identité mécanique ? Est-ce que les propriétés mécaniques des cellules prédisent les changements de forme ? Comment la variabilité du comportement cellulaire laisse-t-elle place à des formes reproductibles ? C’est la combinaison de mesures physiques, de techniques de biologie moléculaire, d’imagerie des tissus et modèles mécaniques, qui permet d’élucider les mécanismes de la morphogenèse à l’apex de la tige de la plante modèle Arabidopsis thaliana.
Mots clés