Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Gilles Chabrier, lauréat 2019 de la médaille et du prix Fred Hoyle de l’IOP

Gilles Chabrier
Actualité / Prix et distinction

Résumé

En juin 2019, Gilles Chabrier – directeur de recherche CNRS au Centre de recherche astrophysique de Lyon – a été récompensé par l'IOP (Institute of Physics) pour sa contribution à divers domaines de l'astrophysique, de l'astronomie planétaire à l'astronomie stellaire et galactique.

Description

La théorie dite de Saumon-Chabrier, prolongeant les travaux pionniers de Gilles Chabrier, représente la première théorie complète de l'ionisation par pression de l’hydrogène, un problème de longue date en physique. La théorie a conduit à la dérivation de l'équation d'état Saumon-Chabrier-van Horn, qui est restée la norme dans les calculs stellaires et planétaires pendant plus de 20 ans.

Gilles Chabrier a également exploré en détail la physique des transitions de phase dans les naines blanches et, avec Laurent Segretain, il a démontré que la cristallisation du mélange carbone-oxygène dans leur intérieur entraîne un retard important du refroidissement. Ceci a résolu l'écart entre les naines blanches et les amas globulaires pour la datation de la galaxie. Il a également montré que les ions à l'intérieur des naines blanches massives sont dans un état quantique, ce qui a des conséquences importantes pour le refroidissement, et donc le devenir de ces objets. Toutes ces études ont constitué des percées majeures dans notre compréhension des propriétés des corps astrophysiques denses – des planètes géantes aux étoiles à neutrons.

Avec ses principales collaboratrices, Isabelle Baraffe et France Allard, il a développé une théorie complète de la structure et de l'évolution des étoiles de faible masse et des naines brunes. Cette théorie a été la première à pouvoir décrire adéquatement les propriétés mécaniques, thermiques et spectrales de ces objets, ce qui nous a permis de comprendre leur comportement. Gilles Chabrier et Isabelle Baraffe ont ensuite étendu leurs calculs à l'étude des planètes extrasolaires et ont été les pionniers du développement théorique de ce domaine.

Gilles Chabrier a également apporté d'importantes contributions à l'astronomie galactique. Ses travaux sur le contenu baryonique de la galaxie ou encore sa prédiction (vérifiée a posteriori) d'une population de naines blanches primordiales et peu lumineuses dans le halo stellaire galactique, furent des percées majeures. Encore plus remarquable est sa détermination de la fonction de masse initiale stellaire et substellaire galactique, qui a conduit à la première détermination précise du recensement des étoiles et des naines brunes dans les galaxies, et qui est devenue la norme dans tous les calculs d'évolution galactique.

Médaille et prix Fred Hoyle

Médaille HoyleFred Hoyle était un astrophysicien anglais qui a développé la théorie de la nucléosynthèse stellaire, qui décrit comment les éléments plus lourds que l'hélium sont produits par les réactions nucléaires dans les étoiles. Hoyle a dirigé l'Institut d'astronomie de l'Université de Cambridge pendant six ans, il a été membre de la Royal Society et récipiendaire de la Royal Medal ainsi que de la Royal Astronomical Society's Gold Medal.

La Médaille et le Prix Fred Hoyle sont décernés pour des contributions remarquables à l'astrophysique, à la physique gravitationnelle ou à la cosmologie.

Collection
Disciplines
Mots clés