Actualité de l'ENS de Lyon

Le Plan national pour la science ouverte

Logo du Plan national pour la science ouverte
Actualité / Communiqué de presse
Résumé

Communiqué de presse du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Mercredi 4 juillet 2018, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a dévoilé le plan national pour la science ouverte lors de la conférence annuelle de la Ligue des bibliothèques européennes de recherche (LIBER).

Description

La science ouverte est la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche.

La science ouverte vise à construire un écosystème dans lequel la science est plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès plus universel.

La science ouverte induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, utile à la recherche, à la formation, à l’économie, à la société.

La science ouverte a pour objectif de faire sortir  la recherche financée sur fonds publics du cadre confiné des bases de données fermées. Elle réduit les efforts dupliqués dans la collecte, la création, le transfert et la réutilisation du matériel scientifique. Elle augmente ainsi l’efficacité de la recherche.

La science ouverte favorise également les avancées scientifiques, particulièrement les avancées imprévues, ainsi que l’innovation, les progrès économiques et sociaux, en France, dans les pays développés et dans les pays en développement.

Enfin, la science ouverte constitue un levier pour l’intégrité scientifique et favorise la confiance des citoyens dans la science. Elle constitue un progrès scientifique et un progrès de société.

Avec ce Plan, la France se dote d’une politique pour la science ouverte ambitieuse, qui s’inscrit pleinement dans les engagements internationaux qu’elle a pris au titre du Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP - Open government partnership), initiative associant 70 pays et visant à développer la transparence de l’action publique.

Ce plan national répond également à l’ambition européenne de l’Amsterdam Call for Action on Open Science. La France se dote ainsi d’une politique qui prolonge et amplifie les efforts de l’Union européenne dans ce domaine.

Les 3 axes de ce Plan sont :

  1. Généraliser l’accès ouvert aux publications
  2. Structurer et ouvrir les données de la recherche
  3. S’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale

Le plan est doté de 5,4M€ la première année, puis de 3,4M€ par an.

L’intégralité du plan national pour la science ouverte est accessible sur le site du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Mots clés