Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Mathieu Couttenier, nominé au Prix du meilleur jeune économiste 2019

portrait de Mathieu Couttenier
Actualité
Collection

Résumé

Mathieu Couttenier, enseignant-chercheur à l'ENS de Lyon, fait partie des trois nominés pour le Prix du meilleur jeune économiste 2019. La lauréate est cette année Stefanie Stantcheva.

Description

Le Monde consacre un article à Mathieu Couttenier  « Prix des minerais et prix agricoles, facteurs déterminants des guerres civiles africaines »
 

Mathieu Couttenier a obtenu son doctorat en économie en 2011 à l'Université Paris 1 Sorbonne. Avant de rejoindre l'Université de Genève en janvier 2016 en tant que professeur assistant, il était post-doc à l'Université de Lausanne. Il a également été chercheur invité au département de sciences politiques de Stanford et au département économique de Sciences-Po Paris. Il est actuellement en poste à l'ENS de Lyon.

Ses recherches se situent à l'intersection entre l'économie et les sciences politiques. Elles intègrent également les questions culturelles, institutionnelles et géographiques.
Il se concentre sur les questions microéconomiques, en particulier dans le domaine de l'économie politique appliquée. Ses recherches portent principalement sur la compréhension de la violence et des guerres civiles. Il a publié de nombreux articles universitaires sur le rôle joué par les chocs de revenu, les ressources naturelles ou le climat sur la diffusion des conflits dans l'espace et le temps.
Certains de ses travaux de recherche actuels portent également sur les aspects d'économie politique de la couverture médiatique ou de l'économie internationale. Il a publié dans de nombreuses revues à comité de lecture, telles que l'American Economic Review, l'Economic Journal, la Review of Economics and Statistics, le Journal of the European Economic Association, le Journal of Development Economics et le Journal of Comparative Economics.

Créé en 2000 par le Cercle des économistes et Le Monde, le Prix du meilleur jeune économiste est décerné chaque année à un économiste français de moins de quarante et un ans qui allie une expertise reconnue et une participation active au débat public .

Depuis qu’il a été créé, le Prix a couronné : Bruno Amable et Agnès Benassy-Quéré (2000), Pierre Cahuc (2001), Philippe Martin et Thomas Piketty (2002), Pierre-Cyrille Hautcœur (2003), David Martimort (2004), Esther Duflo et Elyès Jouini (2005), Thierry Mayer et Etienne Wasmer (2006), David Thesmar (2007), Pierre-Olivier Gourinchas (2008), Yann Algan et Thomas Philippon (2009), Emmanuel Saez (2010), Xavier Gabaix (2011), Hippolyte d’Albis (2012), Emmanuel Farhi (2013), Augustin Landier (2014), Pascaline Dupas (2015) et Camille Landais (2016), Antoine Bozio (2017).

S’inspirant de la prestigieuse John Bates Clark Medal qui, à l’initiative de l’American Economic Association, distingue chaque année impaire les meilleurs jeunes économistes américains (âgés de moins de 40 ans) ayant apporté une contribution significative à la pensée et à la connaissance économiques, la démarche du Monde et du Cercle des économistes, depuis 2000, répond au double souhait de récompenser les travaux d’un jeune chercheur et de mieux faire connaître les multiples facettes des sciences économiques.

La méthode de sélection du lauréat ou de la lauréate et des nominé(e)s, définie en commun par la rédaction du « Monde Économie et Entreprises » et par les membres du Cercle des économistes, comporte deux étapes :

  • Dans un premier temps, à partir de dossiers déposés par des candidats issus de l’ensemble du monde universitaire, les membres du Cercle sélectionnent chacun des candidats choisis en fonction de la liste de leurs travaux et de trois textes représentatifs de leurs recherches dont au moins un théorique et l’autre grand public. Dix d’entre eux sont retenus, parmi lesquels sont choisis les finalistes, dont le nombre varie selon les années.
  • Au cours de la seconde étape, un jury « Le Monde Économie » – Le Cercle des économistes élit le lauréat ou la lauréate et les nominé(e)s
Disciplines
Mots clés