Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Nicolas Le Bec à l'ENS pour aider la recherche

Image absente
Actualité

Résumé

Jeudi 4 décembre à 11 h 30

Description

Le 4 décembre la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) a remis le label « Équipe FRM » au Professeur Bertrand MOLLEREAU pour sa découverte médicale sur l'implication du fer dans la mort cellulaire, un grand pas dans la connaissance des maladies neurodégénératives. Cette cérémonie s'est déroulée à l'ENS en présence des représentants de la FRM, de Chantal Rabourdin-Combe, directrice de la Recherche, Michel Peyrard, directeur des Études à l'École Normale Supérieure de Lyon et du grand chef lyonnais, Nicolas LE BEC, qui a souhaité témoigner de son soutien aux chercheurs et rendre hommage à leur passion, leur savoir et leur talent pour faire reculer la maladie. Sélectionnées pour l'excellence de leurs travaux à un niveau international, les équipes labellisées « Équipes FRM » travaillent dans tous les domaines de la recherche biologique et médicale. On nomme mort cellulaire programmée le processus selon lequel des cellules déclenchent leur auto destruction. La mort cellulaire, en équilibre constant avec la prolifération est nécessaire à la survie des organismes. Cependant, un excès de mort cellulaire est observé dans les maladies neurodégéneratives du cerveau (Alzheimer, Parkinson) ou de la rétine (rétinite pigmentaire, dégénérescence maculaire liée à l'âge). En combinant une approche à la fois génétique et biochimique, les travaux de Bertrand Mollereau et de son équipe ont permis d'établir qu'une molécule servant de « réservoir de fer », la ferritine, une protéine inhibitrice de la mort neuronale. On savait déjà que la dégénérescence maculaire liée à l'âge était associée à une surcharge en fer de la rétine. Ces données ouvrent une nouvelle voie vers le développement de stratégies thérapeutiques innovantes.

Grâce aux dons et legs, ses seules ressources, la FRM a attribué à Bertrand MOLLEREAU une aide de 215 000 euros. Cette somme lui permettra d'accueillir un chercheur au sein de son laboratoire pendant 3 ans et de contribuer au fonctionnement de l'équipe pendant cette période.