Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Paul Seymour, mathématicien britannique

Portrait de Paul Seymour
Portrait

Résumé

Docteur Honoris Causa de l'ENS de Lyon - 23 juin 2022

Description

Biographie

Paul Seymour est actuellement professeur en mathématiques à l’Université de Princeton aux États-Unis.

Il a étudié à l’Université d’Oxford, où il a soutenu en 1975 une thèse de mathématiques – Matroids, hypergraphs and the max-flow min-cut theorem – sous la direction d’Aubrey William Ingleton.

De 1974 à 1976, il a été chercheur universitaire au University College of Swansea, puis chercheur junior de 1976 à 1980 au Merton College, Oxford, et en 1978-1979 à l'Université de Waterloo.

Devenu associé puis professeur titulaire à l'Ohio State University de Columbus, entre 1980 et 1983, il a initié avec Neil Robertson une collaboration fructueuse qui s'est poursuivie pendant de nombreuses années. De 1983 à 1996, il a travaillé chez Bellcore à Morristown. En parallèle, il a été professeur auxiliaire à l'Université Rutgers de 1984 à 1987 et à l'Université de Waterloo de 1988 à 1993. Devenu professeur à l'Université Princeton en 1996, il est par ailleurs rédacteur en chef, avec Carsten Thomassen, du Journal of Graph Theory.

Paul Seymour a réalisé plusieurs avancées notables en mathématiques et en informatique théorique, sur les matroïdes réguliers, les mineurs de graphe (théorème de Robertson-Seymour), le théorème des graphes parfaits et la conjecture d’Hadwiger. L’un de ses travaux les plus connus est sa contribution à la simplification de la preuve du théorème des quatre couleurs. Ce théorème stipule que chaque carte plane peut être colorée en utilisant un maximum de quatre couleurs de sorte que deux pays ayant une frontière commune n'aient pas la même couleur. Son grand accomplissement est sans doute son travail, mené avec Neil Robertson, sur le projet Graph Minors. Celui-ci a permis de définir des concepts qui irriguent depuis des années la recherche en algorithmique des graphes. Le théorème principal s’énonce avec une concision surprenante : "dans toute suite infinie de graphes, il existe deux graphes dont l'un contient l'autre comme mineur".

Pionnier des mathématiques discrètes et de l’informatique théorique – en particulier de la théorie des graphes, de l'optimisation et des algorithmes – Paul Seymour a une carrière exemplaire et l'impact de ses travaux lui a valu de nombreuses reconnaissances internationales.

 

 

Parmi ses prix et distinctions

Prix Fulkerson en 1979, 1994, 2006 et 2009
Prix George Pólya de la SIAM en 1983 et 2004
Bourse Sloan de recherche en 1983
Prix Ostrowski en 2003
Doctorat Honoris causa de l’Université de Waterloo en 2008
Doctorat Honoris causa de l’Université technique du Danemark en 2013

Collection
Disciplines
Mots clés