Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Réduire l'empreinte carbone des scientifiques ?

Carte Europe du réchauffement
Actualité

Résumé

Suite aux records de température battus partout dans le monde ces derniers mois, il semblerait que le changement climatique soit rééllement en train de se produire, et plus vite que nous aimerions le penser. Mais quel rôle cela joue-t-il dans la communauté scientifique ? Le géodynamicien Nicolas Coltice – ancien doctorant de l’ENS de Lyon, professeur à l’UCBL au LGL-TPE jusqu’en 2018 et actuellement professeur à l’ENS de Paris – apporte des éléments de réflexion.

Description

Nicolas ColticeEn mai 2017, Nicolas Coltice devait se rendre en avion à Moscou pour une réunion de l'Observatoire du carbone profond. Il avait commencé à évaluer son empreinte carbone quelques années auparavant et la pertinence de ses déplacements, pour faire de la science – sur le carbone, justement – le questionnait. Ce vol fut donc le dernier dans le cadre de son travail. Depuis, il réfléchit à son travail de scientifique. En recensant des outils d'évaluation de l'empreinte carbone afin de déterminer comment en réduire les émissions, il a rapidement adhéré aux lignes directrices proposées par Le Tyndall Center for Climate Change Research :

  • Surveiller et réduire : Suivre les émissions de carbone de ses propres activités professionnelles et se fixer des objectifs personnels pour les réduire en accord avec les engagements de son pays en matière d'émissions de carbone.
  • Rendre compte et justifier : Justifier son voyage en tenant compte du lieu et du but de l'événement, de son propre niveau d'ancienneté et des autres options disponibles.
  • Établir des priorités, préparer et remplacer : Pour les activités organisées, choisir le lieu où l'empreinte carbone des déplacements des participants sera privilégiée et encourager, intégrer et soutenir techniquement les intervenants en ligne et les web-conférences afin de réduire les déplacements inutiles.
  • Encourager et stimuler : Résister à sa propre FOMO (Fear Of Missing Out) de ne pas assister à tout et travailler à sensibiliser ses pairs afin de passer de la parole aux actes.
  • Récompenser : Travailler avec ses pairs, les instituts et les bailleurs de fonds pour évaluer d'autres indicateurs de réussite et encourager la promotion de la recherche à faible émission de carbone.

Lire l’intégralité de l’article en anglais

Disciplines
Mots clés