Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Scientific Breakthrough Program 2019 : 2 projets lauréats pour l'ENS de Lyon

Logo SBP
Actualité / Communiqué de presse

Résumé

Afin de donner au volet académique de l'IDEXLYON toute son ampleur, l’Université de Lyon a lancé l’appel à projets Scientific Breakthrough Program (SBP) au mois de décembre 2018. Les lauréats de cet appel disposeront d’un financement maximum de 1,2 million d'euros sur 3 ans pour soutenir des activités de recherche innovantes et ambitieuses, répondant à des enjeux majeurs, scientifiques et socio-économiques.

Description

 

L’appel à projets Scientific Breakthrough Program est destiné à soutenir les projets de recherche capables de contribuer à la politique et à la visibilité internationale du site Lyon Saint-Étienne et de renforcer son attractivité par l’émergence de nouveaux axes de recherche.

Pour cette deuxième édition, plus d’une trentaine de projets ont été soumis. Le Groupe académique IDEXLYON (qui réunit les vice-présidents recherche et formation, ainsi que les représentants des organismes nationaux de recherche), en s’appuyant sur des expertises extérieures, a présélectionné 12 projets dont les représentants ont été auditionnés par le Scientific Advisory Board (SAB) de l’IDEXLYON.

À l’issue des auditions, et après avoir salué la très grande qualité des projets présentés, le SAB a établi une liste de 5 projets d’intérêt majeur, intégralement validée par le Comité exécutif du projet IDEXLYON (COMEX). Ces cinq projets lauréats rassemblent chacun, autour d’un porteur principal, un petit nombre d’équipes issues d’une quinzaine de laboratoires du site Lyon Saint-Étienne. Parmi les cinq projets, deux sont portés par des chercheurs de l'ENS de Lyon :

Topological Revolution : from Quantum Technologies to Climate (ToRe)

David CarpentierPorteur principal du projet : David Carpentier, Directeur de recherche au CNRS.

Le projet ToRe est porté par le Laboratoire de Physique de l’ENS de Lyon, l'Institut Camille Jourdan et l'Institut des Nanotechnologies de Lyon.

L'objectif de ce projet est de comprendre, de concevoir et de contrôler des systèmes physiques aussi divers que les atomes artificiels, la propagation de la lumière ou les électrons dans des métamatériaux, les écoulements de l’échelle microscopique, jusqu'à à la surface de la planète Terre elle-même, à l’aide d’un outil commun : la topologie.

Le consortium réunit des experts en mathématiques pures et appliquées, en ingénierie, ainsi qu'en en physique théorique et expérimentale, offrant ainsi une opportunité unique comprendre en profondeur des phénomènes physiques et des matériaux d’échelles extrêmement différentes.

Le financement de ce projet permettra de transformer les collaborations locales émergentes en une communauté scientifique à la pointe de la recherche internationale.

Microorganism-plant communication: From microbial signals and their action to an integrated model of plant development (Phytobiome@LSE)

Teva VERNOUXPorteur principal : Teva Vernoux, Directeur de recherche au CNRS.

Le projet Phytobiome@LSE est porté par le Laboratoire Reproduction et Développement des Plantes (RDP), le Laboratoire de biotechnologies végétales appliquées aux plantes aromatiques et médicinales (LBVpam), le Laboratoire Écologie microbienne (LEM) et le Laboratoire deMicrobiologie, Adaptation et Pathogénie (MAP).

Ce projet combine un large éventail de disciplines – microbiologie, biologie du développement des plantes, écologie chimique, modélisation – afin d’identifier les signaux microbiens et leurs effets sur la partie aérienne des plantes (jusqu'à la formation des fleurs et la production de graines) dans le but de développer une compréhension intégrée du développement des plantes dans leur environnement microbien.

Cela permettra de développer les connaissances scientifiques nécessaires à la conception de stratégies de sélection microbienne. L'Université de Lyon pourra bientôt se positionner à la pointe de la recherche sur les phytobiomes.

Voir l'intégralité des projets retenus.

L'ENS de Lyon est également impliquée dans deux autres projets : 

Thalassocraties sans ports : mythe ou réalité ?

Avec la participation des laboratoires Environnement Ville société (EVS), HiSoMA et Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes, environnement.

Carthage est devenue une thalassocratie majeure au VIe siècle avant J.-C. Cependant, l'emplacement de ses premiers ports reste imprécis. Sur le front de mer étrusque, les ports mentionnés dans les sources écrites anciennes demeurent également imprécis. Ce projet impliquera une équipe pluridisciplinaire dont l'objectif est de fournir un nouvel éclairage sur ces anciennes thalassocraties : (i) la recherche et l'étude de la nature portuaire primitive, (ii) la reconstitution du cadre naturel originel des tonnelles, et (iii) l'évaluation de l'évolution de la richesse des villes au fil du temps.

4D printing for designing innovative ionic liquid-based polymer materials (4D iolimat)

Avec la participation du Laboratoire de chimie.

Ce projet vise à concevoir des architectures moléculaires plus complexes synthétisées à base de monomères imidazolium-IL porteurs de chaînes hydrophobes et avec des groupements espaceurs tels que des ponts disulfure, des groupes sulfure, éther et urée afin de mettre en œuvre des matériaux à mémoire de forme et possédant des capacités d’auto-guérison (self-healing).

De tels composés pris en compte pour concevoir et développer des objets parfaitement définis et géométriquement complexes permettent alors de développer une réelle plateforme d’impression 4D, c’est-à-dire de mise en forme de matériaux capables de répondre à des stimuli extérieurs comme une variation de température ou l’application d’une tension.

Jusqu’à présent, aucun site ne peut proposer de telles approches de conception de matériaux polymères intelligents avec une maîtrise de leurs architectures à différentes échelles, architectures conçues en prenant en compte les fonctionnalités visées et présentant des aptitudes à des réponses à des stimuli extérieurs.

Collection
Disciplines
Mots clés