Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Vance Bergeron, médaille de l'innovation 2019 du CNRS

 Bandeau medaille innovation 2019 Vance Bergeron
Actualité

Résumé

Vance Bergeron est lauréat, aux côtés d'Ane Aanesland, Orphée Cugat et Livio de Luca, de la médaille de l'innovation 2019 du CNRS. Il recevra cette récompense lors d'une cérémonie le 12 décembre à Paris. La médaille de l'innovation du CNRS reconnaît depuis 2011 des personnalités dont les recherches exceptionnelles ont conduit à des innovations marquantes sur le plan technologique, économique, thérapeutique et social.

Communiqué du CNRS, 12 septembre 2019

Description

Vance Bergeron, une échappée contre la paralysie

Vance bergeron
Vance Bergeron © CNRS  Photothèque/Frédérique Plas

Rien n’arrête la science ni la détermination de Vance Bergeron. Devenu tétraplégique à la suite d’un accident, ce physicien CNRS au Laboratoire de physique de l’ENS de Lyon développe des solutions pour améliorer la qualité de vie des paralysés grâce à une activité physique quotidienne.

Titulaire d’une thèse en chimie de l’université californienne de Berkeley, il rencontre sa future femme lors d’un post-doctorat en France et décide de s’y installer. Après quelques années chez Rhône-Poulenc, il intègre le CNRS en 2000. Vance Bergeron se lance ensuite dans les systèmes de décontamination biologique de l’air par plasmas froids. Il participe à la création de la société Airinspace, dont il devient le conseiller scientifique, qui équipe des services d’oncologie, d’hématologie et de traitement des brûlés. Vance Bergeron est alors l’auteur de plus d’une centaine de publications scientifiques et d’une quarantaine de brevets.

En 2013, une voiture lui refuse la priorité et le percute alors qu’il se rendait à son laboratoire à vélo. Devenu tétraplégique et privé de l’usage de ses mains, il se réoriente vers la stimulation électrique fonctionnelle, qui remobilise les membres paralysés grâce à de faibles impulsions électriques.

Le projet innovant de Vance Bergeron est soutenu par les tutelles du Laboratoire de physique (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), l’association Advanced Neurorehabilitation Therapies and Sport (ANTS) qu’il a co-fondé, ainsi que les Hopitaux civils de Lyon.

Épaulé par son ancien doctorant Amine Metani, Vance Bergeron crée parallèlement le projet Circles. Ils y développent des vélos et rameurs à électrostimulation, destinés à des centres de réadaptation fonctionnelle et à des salles de sport dédiées aux personnes en situation de handicap moteur. Ce projet, actuellement en cours de maturation chez Pulsalys, devrait aboutir prochainement à la création d'une start-up. ANTS a inauguré la première salle de ce type en France - dans les locaux de l'ENS de Lyon - où leurs prototypes seront testés en 2020.

Lire l'intégralité du communiqué

Disciplines
Mots clés