Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Biologiser les faits sociaux : la "biologie" comme justification des discours et des pratiques

Dates
Du jeu 22 nov 2018 au ven 23 nov 2018
Horaires

9h - 12h et 13h30 - 18h

 

Intervenant(s)

Christine Détrez, Justine Vincent, Sébastien Lemerle, Pascal Ducournau, Marlène Bouvet, Abigail Bourguignon, Mathias Winter, Nadège Draperi, Elodie Fornezzo, Marie Le Clainche-Piel, Laetitia Lamongie, Léa Delmaire, Arine Kassabian, Emmanuelle Lefranc, Virginie Wolff, Mélodie Gauglin, Anne-Charlotte Millepied, Cécile Thomé, Aurore Koechlin, Irène Théry, Maëlys Bar, Marie Gomes, Béatrice Jacques, Gül Bolat, Priscille Sauvegrain, Atdoslav Gruev, Majid Embarech, Bérangère Tarka, Kévin Bideaux, Catherine Vidal, Laurent Dartigues, Dominique Memmi 

Langue(s) des interventions

Description générale

Le laboratoire junior "Corps ordonnés, la production des normes en Turquie et en France" organise un colloque international en français intitulé "Biologiser les faits sociaux. La ‘biologie’ comme justification des discours et des pratiques".

La notion de biologisation du social renvoie à des formes croissantes de justifications individuelles ou collectives des pratiques sociales : il s’agit de faire référence à une biologie réelle ou fantasmée pour légitimer les manières de dire, de penser et d’agir. Cette biologisation traduit une forme d’importation du vocabulaire et des résultats des sciences biologiques dans les discours et les pratiques, scientifiques comme ordinaires (Lemerle et Reynaud-Paligot, 2017). "Coup de foudre" amoureux analysé comme une réaction à une compatibilité phéromonale, alimentation "paléo" pour nourrir un corps dont l’équilibre génétique aurait été défini et arrêté voici plusieurs milliers d’années, ressemblances entre membres d’une même famille vues comme un effet du sang partagé (Fortier, 2015) : ce sont ces phénomènes d’emprunt à un discours biologique, parfois en tension avec les analyses des sciences sociales, dans le but de justifier ou soutenir des pratiques sociales quotidiennes, qui feront l’objet de ce colloque.

 

Programme

  • Jeudi 22 novembre 2018

08h45 – 9h30 Accueil et petit déjeuner Hall du site Buisson (Ifé)

9h30 – 10h OUVERTURE Salle D8 001 (salle de conférence)

Mot de la Présidente d’honneur, Christine Détrez (professeure des universités en sociologie, ENS de Lyon, Centre Max Weber) Présentation du Laboratoire “Corps ordonnés” et du colloque par le comité d’organisation

10h– 12h PLENIERE – VULGARISATIONUSAGES ET APPROPRIATIONS DES SAVOIRS BIOLOGIQUES Salle D8 001 (salle de conférence) Animée par Justine Vincent

Sébastien Lemerle (maître de conférences en sociologie et information-communication, Université Paris-Nanterre, CRESPPA) "Neurobiologisation du social et socialisation des savoirs neurobiologiques : le cas du cerveau reptilien" Pascal Ducournau (professeur des universités en sociologie, Université de Franche-Comté, LASA) "Vérité de l’ADN ou géno-mythologies ? La biologisation de l’identité à l’heure de la ‘génomique récréative'"

13h30-15h30 ATELIERS EN PARALLELE

Atelier 1. Biologiser le soin : les tensions entre déterminations biologiques et injonctions sociales Avec Marlène Bouvet (doctorante en sociologie, ENS de Lyon, Centre Max Weber), Abigail Bourguignon (doctorante en sociologie, EHESS, CESSP-CSE et Arènes), Mathias Winter (pédopsychiatre et doctorant en anthropologie médicale, IHRIM)  et Nadège Draperi (doctorante en sociologie, EHESS, Centre Max Weber) 

Atelier 2. Biologiser les représentations du corps défaillant : entre réhabilitation et surveillance Avec Elodie Fornezzo (doctorante en Sociologie, Université de Lorraine, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales), Marie Le Clainche-Piel (docteure de l’EHESS / Institut Marcel Mauss), Laetitia Lamongie (doctorante en sociologie, Université de Lorraine, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales), et Léa Delmaire (doctorante au Centre d’Histoire de Sciences Po) .   

16h – 18h ATELIERS EN PARALLELE

Atelier 3. Biologiser les pratiques alimentaires : légitimer des consommations dominées ou alternatives Avec Arine Kassabian (doctorante en STAPS, Université Rennes 2). Emmanuelle Lefranc (doctorante en Sciences Sociales à l’Institut Interdisciplinaire de l’Anthropologie du Contemporain, EHESS-Paris). et Virginie Wolff (doctorante en Sciences Sociales, UMR 7367 Dynamiques Européennes, Université de Strasbourg). 

Atelier 4. Biologiser le corps féminin : défendre ou contester l’ordre social de genre ? Avec Mélodie Gauglin (doctorante en sciences politiques, ENS de Lyon, Centre Max Weber), Anne-Charlotte Millepied (doctorante à l’EHESS (Iris) et à l’Université de Genève), Cécile Thomé (doctorante en sociologie à l’EHESS / Iris), et Aurore Koechlin (doctorante en sociologie, Université Paris 1, Laboratoire Cetcopra). 

19h30 – 21h30 PROJECTION DE LSOCIOLOGUE ET L’OURSON, ETIENNE CHAILLOU ET MATHIAS THERY, 2016. Rencontre et débat en présence de la sociologue Irène Théry. Salle de conférence située au 1, Place de l’école

  • Vendredi 23 novembre 2018

08h45 – 9h30 Accueil Hall du site Buisson (Ifé)

9h30 – 12h ATELIERS EN PARALLELE

Atelier 5. (Dé)biologiser la naissance : questionner les normes de maternité selon la classe et la race Avec Maëlys Bar (doctorante en sociologie, ENS de Lyon, Centre Max Weber), Marie Gomes et Béatrice Jacques (chargée de cours en philosophie, Université Bordeaux Montaigne et MCF en sociologie, Université de Bordeaux), Gül Bolat (masterante, Institut de Géographie, Paris IV Sorbonne) et Priscille Sauvegrain (sociologue et sage-femme. Inserm, équipe EPOPé).

Atelier 6. Biologiser les discours et normes dominantes : la science au service de l’idéologie ? Avec Jean-Louis Marin-Lamellet (docteur en études anglophones, Université Savoie-Mont- Blanc, Triangle), Radoslav Gruev (docteur en sociologie, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales), Majid Embarech (doctorant en histoire, Université Nice Sophia Antipolis, Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine), Bérangère Tarka (doctorante en anthropologie et sociologie, Université Lyon 2), Kévin Bideaux (doctorant en études de genre et art, LEGS, Université Paris 8) 

13h30 – 16h TABLE RONDE PLURIDISCIPLINAIRE - Biologiser les faits sociaux : quand les neurosciences deviennent incontournables Salle D8 001 (salle de conférence)

Catherine Vidal (neurobiologiste et directrice de recherche à l’Institut Pasteur) Laurent Dartigues (chargé de recherche au CNRS, Triangle)

16h30 – 17h30 PLENIERE DE CONCLUSION Salle D8 001 (salle de conférence)

Dominique Memmi (directrice de recherche au CNRS – CRESPPA)

Gratuit
Inscription

Les inscriptions sont gratuites et obligatoires à cette adresse : https://corpsordonnes.wordpress.com/2018/09/18/biologiser-les-faits-sociaux-formulaire-dinscription/ 

Mots clés
Disciplines