Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Colloque Genre et Images dans les aires ibériques et latino-américaines


Description générale

Au cours des dix dernières années, les études de genre se sont significativement développées dans la recherche francophone et ont même atteint un dynamisme incontestable. Catégorie sociale imposée à un corps sexué, le genre, selon l’historienne Joan Scott, est un outil d’analyse historique particulièrement fécond. Il est donc essentiel d’examiner la manière par laquelle les identités genrées sont construites à travers les organisations et représentations sociales historiquement déterminées. Teresa de Lauretis s’inspire de l’Histoire de la sexualité de Michel Foucault et définit le genre qui, en tant que représentation et autoreprésentation, « [...] est également le produit de technologies sociales variées, comme les discours institutionnalisés, les épistémologies et les pratiques critiques ainsi que les pratiques de la vie quotidienne », mais on pourrait également ajouter le cinéma ainsi que les autres arts mimétiques.

La plongée dans l’univers des images est un mouvement singulier et pluriel qui permet d’appréhender les pratiques de vie et les expériences des rapports sociaux de genre. Des auteur.e.s, à l’instar de Martine Joly, analysent les images comme des production où se rencontrent l’être humain et le monde. Elles pénètrent le quotidien à travers différentes formes, altèrent les comportements et constituent un prisme pour la perception de la réalité. En tant qu’ouverture sur la vie contemporaine, la culture visuelle envisage les images comme un lieu de défis sociaux, où sont débattues les questions relatives à la classe, au genre, et à l’identité sexuelle et raciale. Cette culture fonctionne comme un espace de création et de construction du sens au sein duquel s’opère une redistribution des valeurs et des identités élaborées et transmises via une médiation de l’image. S’y exprime également la nature conflictuelle des productions visuelles en raison de mécanismes d’inclusion et d’exclusion des processus identitaires. Les identités et les expériences des individus sont en effet construites et façonnées par une variété de discours et de codes, et les images agissent comme d’anciennes ou de nouvelles formes de pouvoir, tout en donnant lieu à d’autres modalités de sociabilité.

L’objectif de cette manifestation sera d’examiner les constructions des identités genrées et des rapports sociaux de sexe dans le monde ibérique et latino-américain à travers leurs représentations. Nous considérons les images au sens large, comme des constructions et des productions culturelles « par définition polysémiques et ambivalentes » : les discussions théoriques et méthodologiques que nous proposons dans ce premier colloque Genre et Images dans les aires ibériques et latino-américaines en revêtent d’autant plus d’importance. Dans le cadre de cette manifestation, les images seront utilisées comme supports d’analyses fondées sur les approches de genre. Si les arts visuels (cinéma, photo, télévision, etc.) s’imposent comme des objets d’études essentiels, nous entendons également élargir les champs d’analyse et aborder les relations genre/image par le biais des supports écrits, tels que la littérature, les journaux et les revues. Partant d’une approche interdisciplinaire, cette rencontre est destinée à proposer et à approfondir des axes de recherche contribuant à la compréhension des représentations de genre, à leur tour productrices d’images en participant à la construction des normes sexuées. Enfin, cette rencontre s’inscrit également dans une approche « multiperspective » (Douglas Kellner), à travers laquelle ces problématiques sont étudiées selon les modes de production, l’analyse textuelle et la réception des objets analysés.

Gratuit
Réservé à
Chercheurs / Enseignants
Public scolaire
Chercheurs / Enseignants de l'ENS de Lyon
Etudiants
Etudiants de l'ENS de Lyon
Personnels administratifs