Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Etude de l’immunopathogénèse de l’infection par le virus Nipah : rôle de la protéine W et contrôle de la réponse inflammatoire de l’hôte

Date
mar 29 mar 2022
Horaires

14h

Lieu(x)

Amphi Pasteur, Tour Inserm CERVI, Lyon

Intervenant(s)

Soutenance de M. PELISSIER Rodolphe sous la direction de Mme HORVAT Branka

Organisateur(s)
Langue(s) des interventions

Description générale

Le virus Nipah (NiV) est un paramyxovirus du genre des henipavirus découvert en 1998. Sa virulence, sa réémergence annuelle et son potentiel pandémique l'ont placé dans la liste de l’OMS des 8 pathogène à prioriser par la recherche. La réponse immunitaire innée représente la première ligne de défense contre les pathogènes. La voie NF-kB, voie de signalisation majeure de l’inflammation, est connue pour être une cible par les virus lors des infections. Des études antérieures ont montré que la protéine W pouvait moduler cette voie par interaction avec des partenaire cellulaires inconnus. Nous avons démontré que la protéine W, était capable de lier les protéines cellulaires 14-3-3 et de les accumuler dans le noyau des cellules. Forçant donc l’inhibition de la synthèse des cytokines inflammatoires via NF-kB p65 in vitro et in vivo. Plusieurs voies de reconnaissance d’acides nucléiques exogènes dans les cellules permettent la synthèse d’IFN-I et III en réponse à une infection et dont le rôle dans le contrôle de l’infection par le NiV a été montré précédemment.  Nous avons mis en évidence l’importance des protéines MAVS et MyD88 dans la synthèse d’IFN-I ainsi que l’importance de la voie cGAS/STING dans le contrôle de l’infection par le NiV chez la souris. Ces études nous ont permis une meilleure compréhension des mécanismes permettant au NiV de moduler la synthèse de cytokines. L’identification des facteurs de l’hôte contrôlant l’infection par le NiV devrai permettre d’ouvrir la voie vers des pistes thérapeutiques antivirales. Enfin, une étude sur les premières étapes de l’infection par le SARS-CoV-2 a ensuite été réalisée afin de mettre en lumière l’entrée, la dissémination, et la mise en place de la réponse immunitaire cellulaire sur coupes organotypique de cerveau et de poumons de hamster. Dans l’ensemble, ces travaux apportent de nouvelles connaissances sur l'immunopathogénèse virale et ouvrent de perspectives vers des approches antivirales innovantes.

Gratuit
Mots clés
Disciplines