Agenda de l'ENS de Lyon

Étude in vitro et in vivo des interactions hôte/pathogènes dans un modèle de co-infection VRS/S. pneumoniae

Date
mar 12 déc 2017
Horaires

13h30

Lieu(x)

 

 

Tour CERVI - Amphithéâtre Pasteur

21 avenue Tony Garnier 69365 LYON

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme Daniela BANDEIRA BRANCANTE MACHADO de la Fondation Mérieux, sous la direction de Mme Glaucia PARANHOS-BACCALA et sous la codirection de M. Olivier TERRIER

Organisateur(s)
Langue(s) des interventions

Description générale

Les virus respiratoires occupent un rôle de premier plan parmi les étiologies possibles des infections respiratoires. Actuellement, le virus respiratoire syncytial (VRS) est globalement considéré comme l'agent étiologique de la maladie respiratoire dans la plus grande importance pédiatrique, étant donné que les enfants peuvent développer la bronchiolite et la pneumonie lorsqu'ils sont infectés par ce virus.

La première infection à VRS survient dans les deux premières années de vie dans environ 95% des enfants, avec le pic d'incidence survient dans les premiers mois de vie. Un aspect important du pronostic des infections virales est le rôle de co-infection bactérienne. La combinaison d’agents viraux et bactériens a été signalée entre le VRS et les bactéries Streptococcus pneumoniae. En raison de l’importance clinique de cette co-infection et le taux élevé de circulation du VRS, il est important de comprendre comment le système immunitaire est affecté à l'infection de ces deux agents pathogènes.

Notre étude a été conçue pour évaluer la réponse immunitaire dans les macrophages, en plus les interactions entre le VRS et le facteur de transcription p53. Les résultats montrent un profil particulière à cette co-infection mixte dans le macrophages et la régulation de p53 que implique plusieurs modifications dans la réponse immune innée et que nous a permis de mieux comprendre les mécanismes de pathogenèse du VRS dans les cellules épithélial pulmonaires. Dans la dernière partie, nous avons évalué l'impact direct de co-infection mixte chez les primates non-humain et ce modèle nous a montré les difficultés et complexités des établir une pneumonie sévère.

Payant ?
Entrée libre
Mots clés
Disciplines