Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

La paix dans les arts de gouverner en Islam à l'âge classique

Date
mer 16 nov 2022
Horaires

14 heures

Intervenant(s)

Mme Hasnaa EL AWAD du laboratoire TRIANGLE, sous la direction de M. Makram ABBES et de Mme Elisabeth VAUTHIER.

Langue(s) des interventions

Description générale

La thèse se propose d’étudier la pensée dans les arts de gouverner en Islam à l’âge classique afin d’évaluer si le fondement des relations entre les Musulmans et les non Musulmans est basé principalement sur la paix ou sur la guerre.
Les relations entre Musulmans et non-Musulmans sont basés sur des contrats. Pour établir ces contrats, les juristes classiques ont inventé une division bipartite du monde : la
demeure de l’Islam (dār al-islām) et la demeure de la guerre (dār al-ḥarb). Certains parmi ces juristes rajoutent une troisième demeure temporaire appelée demeure de la trêve (dār al-hudna) qu’établit le contrat de la trêve (‘aqd al-hudna).
Le Musulman est l’habitant par excellence de cette première demeure, celle de l’Islam. Il reçoit de la part des autorités la protection de sa vie et de ses biens. De la même manière, par le contrat de protection (‘aqd al-amān), les ḏimmī, les résidents permanents, et les musta’man, les résidents temporaires, reçoivent, en théorie, les mêmes droits que les Musulmans. En contrepartie, ils ont des devoirs comme le payement de l’impôt de capitation (ǧizya), dans le cas des résidents permanents. Dans la pratique, certaines règles juridiques peuvent différer, en fonction du gouvernant au pouvoir, entre autres. Au-delà des contrats liés entre les deux parties, les juristes ont aussi pensé ces rapports en temps de guerre, en faisant une distinction entre les combattants et les non-combattants et en réfléchissant au sort des prisonniers de guerre.
D’autre part, la tradition des Miroirs des princes arabes traite des armes du prince et des stratégies diplomatiques et militaires pour assurer et maintenir la paix. Le concept de ruse (ḥīla) occupe une place importante dans cette littérature. Le but étant d’utiliser des ruses et des stratagèmes pour essayer de placer la guerre en tant que dernier recours. De plus, l’envoi d’ambassadeurs jouait un rôle déterminant dans les rapports diplomatiques, puisqu’ils étaient ceux qui pouvaient faire pencher la balance en faveur de la guerre ou de la paix.

Gratuit
Mots clés