Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Le livre. Dedans I dehors. Autour des éditions AI Dante. La question du médium : Livre, transmédialité, et intermédialité. Comtemporanéité et avant-garde. Questions de création littéraire et artistique. L'édition comparée.

Date
ven 23 fév 2018
Horaires

14h

Lieu(x)

D2.020

Langue(s) des interventions

Description générale

Titre de Ia thèse : Le livre. Dedans I dehors. Autour des éditions AI Dante. La question du médium : Livre, transmédialité, et intermédialité. Comtemporanéité et avant-garde. Questions de création littéraire et artistique. L'édition comparée.

Résumé

Cette thèse se propose d'étudier des pratiques poétiques dans et hors du livre à partir de parcours  de  poètes  « passés » par  les  éditions  AI Dante.  II s'agissait  de questionner en particulier la  notion de« performance », souvent réduite a une dimension scénique. Ou encore !'idée d'avant-garde, trop souvent limitée a une histoire politique close. L'idée d'avant-garde  n'apparaît  plus comme principe de structuration du groupe mais  comme spectralité de Ia posture,  conduisant à mêler  des  enjeux  politiques  - critique des institutions, critique de Ia langue dominante, contestations des places assignées par  Ia culture  - avec  des  enjeux  esthétiques.  II est  donc  question  de traduction poétique comme actualisation de Ia situation politique, et de transmédiation.

L'approche  stylistique  a·été  progressivement  supplantée par  une  approche médiologique pour problématiser des pratiques hétérogènes. La spécificité de Ia maison d'édition AI Dante nous permet de replacer le livre dans un écosystème poétique plus le général, où le livre n'est plus Ia seule finalité, mais Ia médiation entre un processus de création et des manifestations  publiques. Aussi peut-on lire ce moment contemporain non seulement comme !'émergence de thématiques dominantes mais aussi comme une mise en crise de Ia centralité du livre et de son économie.

La pratique des éditions AI Dante nous a donc amené à défendre une théorie du geste éditorial (Brigitte  Ouvry-Vial)  qui  ne  se  réduit  pas  à  Ia  mise  en page  d'un manuscrit, Ia production  d'un  livre et sa commercialisation  mais amené parfois à Ia création de livres qui ne possédaient pas d'espace éditorial. Repousser les frontières de !'édition, penser Ia spécificité du livre de « poésie-action » n'est pas sans paradoxes : destructuration de Ia linéarité des discours, reconfiguration de l'espace de Ia page, adaptation spécifique des formats des livres et des polices de caractères. Ces pratiques ont pour enjeu Ia dimension performative du livre. En cela, on participe d'une  manière renouvelée a une « performance typographique » (Sebastien Dulude).

Gratuit
Mots clés