Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Les mots/maux de la paresse

Dates
Du jeu 25 mai 2019 au ven 17 mai 2019
Horaires

14h-18h le jeudi

9h30-12h30 / 14h-16h le vendredi

Intervenant(s)

Organisé par : Isabelle Moreau (ENS de Lyon, IHRIM)

Intervenants : voir ci-dessous

Langue(s) des interventions

Description générale

"À chaque époque sa paresse. Dans son acception contemporaine, la paresse fait partie de ces catégories que l’on invoque dès qu’il s’agit de régler l’accès au travail. Elle insulte moins les lois de la morale et de la religion que les règles de la production. Elle est aussi éminemment relative, et se définit par rapport à une norme d’activité, celle de l’individu comme celle du corps social. Cette relation privilégiée de la paresse au travail est riche d’une histoire. Elle a donné lieu à diverses approches historiographiques, qu’on ait cherché à faire une histoire des significations accordées au travail, ou qu’on se soit intéressé aux variables culturelles, économiques, politiques et religieuses qui en déterminent pour partie les évolutions. De toutes ces approches, une tradition historiographique, en particulier, mérite d’être mentionnée qui, depuis Max Weber, articule conscience religieuse et comportements économiques et sociaux de la première modernité. Elle s’est notamment attachée aux liens d’affinités entre réformes protestantes et valorisation religieuse du travail ; elle a aussi rapproché mise en ordre du temps et discipline du sujet.

Ces deux journées d’étude ont pour objectif de déplacer les attendus de cette « intrigue », en redonnant à la « paresse » sa polysémie originelle. Aux XVIe et XVIIe siècles, la paresse est une catégorie aux implications multiples : spirituelles, éthiques, médicales aussi bien que philosophiques et culturelles. La paresse relève en effet de la tradition théologique par son lien à l’acédie. Selon les corpus et les auteurs, elle est associée à l’oisiveté, à la nonchalance ou encore à la négligence. Elle se décline en grâce mondaine comme en maladie de l’âme et en vice moral. Nous proposons d’appréhender la paresse comme un « symptôme » au sein de ces différents ensembles signifiants, en prenant la mesure de ses significations historiques et anthropologiques.

Cette rencontre à vocation pluridisciplinaire s’articulera autour de quatre axes : Paresse et médecine, Littérature(s) paresseuse(s) , Enjeux religieux et moraux, Politique(s) de la paresse."

  • Lauréat « Projet EMERGENT 2018 », le projet bénéficie du soutien du Fonds Recherche de l'ENS de Lyon.

Intervenants : Elisa Andretta (LARHRA, CNRS), Jean-Christophe Angaut (ENS de Lyon, TRIANGLE), Benjamin Bokobza (Université Paris-Sorbonne, Paris IV), Dominique Brancher (Université de Bâle), Emily Butterworth (KCL, Londres), Barthélemy Durrive (IHRIM, Lyon), Emiliano Ferrari (Université Jean Moulin, Lyon 3), Alberto Frigo (Université de Statale de Milan), Michel Jourde (ENS de Lyon, IHRIM), Daniele Maira (Université de Göttingen), Isabelle Moreau (ENS de Lyon, IHRIM), Blandine Perona (Université Polytechnique Hauts de France), Roberto Poma (Université Paris-Est, Créteil), Michèle Rosellini (ENS de Lyon, IHRIM). 

Gratuit
Mots clés