Agenda de l'ENS de Lyon

Les théâtres de Marx, colloque international

Dates
Du mar 27 fév 2018 au ven 02 mar 2018
Horaires

Les horaires et salles différent chaque jour, consulter le programme complet du colloque.

Lieu(x)
Langue(s) des interventions

Description générale

A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marx, le colloque « Les Théâtres de Marx » propose de revenir sur les rapports qui lient (et délient) théâtre et marxismes. Il mêle chercheurs et artistes et s’organise autour de trois axes :

  • Les Marxistes et le théâtre. Il s’agit de revenir sur les apports théoriques propres et hétérogènes de quelques figures et configurations décisives du marxisme international au théâtre — on songe ainsi, parmi d’autres, aux textes d’A. Gramsci sur le théâtre, aux apports du brésilien R. Schwartz, du britannique R. Williams, de l’américain F. Jameson. Quels sont ces apports ? Leurs cohérences ? Leurs références ? Comment se situent-ils dans la constellation marxiste ? Et comment s’insèrent-ils au cœur des études théâtrales ? Cet axe entend s’intéresser aux pensées sur le théâtre, polarisé par le marxisme, c’est-à-dire aussi à celles qui s’en démarquent, l’amendent ou le contestent.
  • Les Artistes et le marxisme. On connait l’importance pour l’œuvre de Brecht de la découverte du Capital et de l’orientation prise alors par son théâtre : moins un théâtre marxiste, d’ailleurs, qu’une manière de l’aborder en marxiste. L’enjeu de ce deuxième axe est de travailler sur ce que le marxisme permet, sa capacité à nourrir le travail d’écriture, de plateau, les processus de création et de production mais aussi la critique et les études théâtrales. Il s’agira ainsi d’interroger la fécondité du marxisme comme inspiration, méthodes et positionnements dans le champ artistique tout autant que de mesurer ce qu’il peut — ce qu’il a pu — empêcher, brider ou détourner.
  • Une représentation du marxisme. Des œuvres théâtrales notoires (par exemple, le Karl Marx Théâtre inédit de J.-P. Vincent, Le Capital et son singe de S. Creuzevault) ont pris pour objet le marxisme, ses grandes heures historiques ou son versant théorique, de façon plus ou moins critiques. Comment rendre scénique ou spectaculaire cette pensée ou ce courant ? Il s’agira d’interroger, esthétiquement, le marxisme, sa capacité à occuper la scène et les questions dramaturgiques, poétiques et politiques qui se posent aux artistes en conséquence (ce qui suppose éventuellement, afin d’en mesurer les singularités, de confronter les œuvres à d’autres supports artistiques). C’est en retour une certaine histoire renouvelée des formes, positions et enjeux du théâtre politique qui pourrait alors apparaître.

 

Différentes rencontres, lectures.... ouvertes au public se déroulent autour du colloque. 

 

 

Gratuit
Mots clés