Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Spinoza et les historiens latins. L'usage des histoires, citations et exemples dans la philosophie politique spinozienne

Date
jeu 20 juin 2019
Horaires

9h30

Lieu(x)
159, Via Ostiense, 00154 Roma, Italie

Université Roma Tre

Intervenant(s)

Marta Liberta DE BASTIANI,  de l'Institut d'Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM), sous la direction de Pierre François MOREAU et de Domenico FERRARO.

Langue(s) des interventions

Description générale

Dans la lettre 56 Spinoza ne reconnait pas l’autorité des anciens, incitant son interlocuteur à raisonner par soi-même, en ne suivant que sa raison. Toutefois, face à cette prise de position radicale, Spinoza cite, fait référence et propose des exemples, dont la plupart sont extraits des historiens latins; il semble prendre au sérieux les mots de Tacite, Quinte-Curce, Salluste etc. et les récits dont ils sont auteurs, jusqu’au point d’affirmer, dans le TP, que «personne qui connait les Histoires» – soit l’oeuvre de Tacite – «ne peut ignorer» la justesse de son argumentation. Dans le cadre de cette thèse, je m’interroge sur cette – apparente – contradiction. A travers un parcours qui s’articule en quatre sections, j’entends démontrer quel est l’usage que Spinoza fait de ses sources et à quelle fonction elles répondent dans l’architecture de sa philosophie politique. Chaque section est consacrée à un aspect de ce rapport: la première, à la formation latine de Spinoza, au contexte culturel où il s’inscrit, et au système de citations à l’âge classique. Dans la deuxième, je montre qu’il y avait un courant politique philo-monarchique, le Tacitisme, dont les écrits étaient composés principalement de citations des historiens latins; Spinoza se confronte avec le Tacitisme, donnant aux mots des Anciens – comme j’explique dans la troisième partie – un sens complètement différent. Le rôle des citations ne se réduit pas, néanmoins, à la fonction polémique. Au contraire, les citations, les références et les exemples remplissent quatre fonctions: rhétorique, argumentative, polémique et anthropologique, cette dernière indiquant que les mots et les récits des historiens font partie intégrante de sa philosophie politique. Enfin, la quatrième section détermine les rôles que les récits et les histoires jouent dans une philosophie politique qui prétend être, en même temps, scientifique et pragmatique.  

Gratuit
Mots clés
Disciplines