Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Variations autour du Bildungsroman dans la littérature nigériane contemporaine


Description générale

Cédric COURTOIS, doctorant en études anglophones, soutiendra sa thèse intitulée :

"Itinéraires d’un genre. Variations autour du Bildungsroman dans la littérature nigériane contemporaine"

le vendredi 20 septembre 2019 à 14h en salle D8-001 (Site Buisson)

Le jury est composé de :

Mme Fiona MCCANN, Professeure, Université de Lille. Rapporteur. M. Xavier GARNIER, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Rapporteur. Mme Claire OMHOVÈRE, Professeure, Université Paul Valéry – Montpellier III. Mme Vanessa GUIGNERY, Professeure, ENS de Lyon. Directrice de thèse.

Résumé Depuis le début des années 2000, l’un des traits distinctifs de la littérature nigériane tient dans son utilisation du genre littéraire du Bildungsroman, dont cette thèse considère les différentes évolutions chez les romancières et romanciers dits de la troisième génération. En examinant une vingtaine de romans, de Purple Hibiscus de Chimamanda Ngozi Adichie (2003) à Freshwater d’Akwaeke Emezi (2018), ce travail se propose de brosser un portrait panoramique d’un pan de la littérature nigériane ultra‑contemporaine par le prisme du Bildungsroman. Prenant appui sur les études de genre, la thèse considère tout d’abord les différentes variations féminines d’un genre littéraire au penchant androcentrique. Les réécritures féminines du Bildungsroman mettent en lumière le développement (ou son échec) d’un point de vue et d’une voix individuels alors que les héroïnes tentent de (se) construire un moi unifié. La tendance allégorique du Bildungsroman sous sa forme traditionnelle est également centrale, et l’Histoire de la nation nigériane, depuis la guerre civile (ou guerre du Biafra, 1967‑1970), jusqu’au début des années 2000, est au cœur des intrigues tissées par les ouvrages du corpus : la Bildung des protagonistes se fait en parallèle de celle de la nation. Enfin, au XXIème siècle, les frontières nationales ne semblent plus être tout à fait pertinentes pour les romancières et romanciers nigérians qui, de par leur propre expérience en tant qu’individus, détaillent les nouvelles conditions de développement dans une société mondialisée, multiculturelle, ou transculturelle, où les frontières (géographiques, identitaires, génériques) tendent à s’estomper voire à disparaître. Nous proposons donc de nous interroger sur l’existence d’une spécificité nigériane du Bildungsroman en ce début de XXIème siècle.

Gratuit
Mots clés