Actualité de l'ENS de Lyon

Le discours de la guerre dans la chanson de geste et le roman arthurien en prose

Image absente
Publication
Description
Les fictions épiques et romanesques des XIIe et XIIIe siècles peignent un univers largement guerrier, invitant le lecteur à porter un regard différent sur un phénomène que les récits modernes ont révélé sous son jour le plus absurde et rejeté aux rives de l’inénarrable. La littérature médiévale tient en effet sur la guerre un discours complexe, qui appelle à réfléchir sur la manière dont elle rationalise et interprète la violence collective.
C’est à quoi s’attache le livre Le discours de la guerre dans la chanson de geste et le roman arthurien en prose, qui articule une réflexion poétique et l’analyse des représentations idéelles. En 700 pages, l'ouvrage explique la multiplicité des points de vue sur la guerre, son étrange labilité narrative, ainsi que son rapport à l’ordre du monde et à celui de la destinée. Le sens que donnent à l’action guerrière des œuvres majoritairement adressées à une élite laïque se comprend en les replaçant dans un dialogue avec les vues cléricales contemporaines et en tenant compte des spécificités des formes littéraires, de leur écriture de l’Histoire, et de la façon dont elles organisent le temps.
L'auteur, Marion Bonansea, est une ancienne élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégée des Lettres modernes et docteur de l’Université Lumière- Lyon 2. Elle est actuellement membre du laboratoire CIHAM (Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux).
Disciplines
Mots clés