Actualité de l'ENS de Lyon

Mathématiques et été : l'équation du plaisir

Image absente
Actualité
Résumé

Le succès de Maths-en-folie

Description

Billet d'Etienne Ghys dans Le Monde

Non, ces jeunes ne jouent pas à Pokemon Go : ils participent à une école d'été de maths et sont complètement absorbés par leur sujet. Photo MMI-Régis Goiffon©
Celui qui en  parle le mieux, c'est Etienne Ghys, infatigable et passionnant vulgarisateur des maths, également instigateur de la Maison des Mathématiques et de l'informatique (MMI). Dans la dernière édition du supplément Science et Médecine du Monde du 7 septembre 2016, Etienne Ghys, directeur de recherche CNRS au laboratoire de mathématiques de l'ENS de Lyon (UMPA) parle de Maths-en-folie, l'école d'été qui s'est tenue à l'ENS de Lyon en août dernier :

Savez-vous que 80 jeunes de 17 ans se sont portés volontaires pour écourter leurs vacances et passer une ­semaine à « faire des maths et de l'info » dans un laboratoire de recherche lyonnais ? A vrai dire, les candidats étaient bien plus nombreux et il a fallu faire des choix difficiles. Une bonne cinquantaine venaient d'un peu partout en France et les autres, tous francophones, venaient du Maghreb, de Roumanie ou encore du Liban. Près de la moitié étaient des filles, ce qui n'est pas si courant dans ce genre d'école d'été.
Les deux premiers jours, des chercheurs professionnels ont présenté leur domaine de recherche et suggéré quelques pistes d'étude adaptées au niveau des élèves, qui sortaient presque tous de la classe de première. Dans les jours qui ont suivi, les ­lycéens se sont emparés de ces thèmes de réflexion par petits groupes, encadrés par de jeunes doctorants. Le samedi fut le jour de la « restitution » : chaque groupe présentait aux autres le ­résultat de sa recherche. Quel enthousiasme dans la préparation de ces petits exposés ! Il fallait voir ces jeunes travailler tard le soir avec animation. Les restitutions furent presque toutes excellentes et très vivantes : un vrai plaisir.

Maths-en-folie est sur le web, sur le blog PlaisirMaths, YouTube, FaceBook et Twitter.