Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Thierry Dauxois, le nouveau vice-président en charge de la recherche

Thierry Dauxois
Actualité

Résumé

Thierry Dauxois, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de physique, a été nommé vice-président en charge de la recherche (VPR) le 3 février 2020, prenant ainsi la suite de Yanick Ricard.

Description

 

Lorsqu’on demande à Thierry Dauxois ce qui l’a motivé à accepter la fonction de vice-président en charge de la recherche, il répond qu’il préfère depuis toujours se définir comme acteur plutôt que comme observateur critique. Il affirme aimer agir depuis l’intérieur, ce qu’il a fait à maintes reprises par le passé en s’engageant dans diverses fonctions d’administration de la recherche.

Thierry Dauxois est par ailleurs très attaché à l’École qu’il a intégrée comme étudiant le jour de ses 20 ans. Celle qui portait alors le nom d’ENS Lyon était encore en construction, elle ne comptait qu’une centaine d’élèves pour l’ensemble des disciplines scientifiques, la résidence étudiante n’existait pas et les pavés de la place d’Italie n’avaient pas été posés.

Il a ainsi vu l’École grandir et s’agrandir, mais il a surtout vu les personnels – chercheurs, enseignant-chercheurs et personnels administratifs – toujours s’investir avec passion dans l’évolution de leur établissement. Au fil des ans, leur engagement a permis à l’ENS de Lyon de rayonner au niveau national mais également international.

"La richesse n°1 de l’École, ce sont ses élèves" précise Thierry Dauxois. Les élèves de l’ENS de Lyon ont la chance de pouvoir évoluer dans un environnement fructueux, ils bénéficient d’un très fort taux d’encadrement, d’un réel dynamisme dans l’accompagnement des projets et d’un accès favorisé à la recherche. Dans un contexte de transformations importantes du paysage de l’enseignement supérieur, les attentes sont nombreuses et Thierry Dauxois souhaite préserver les conditions de recherche, leur dynamisme et leur réactivité, tout en œuvrant pour leur harmonisation sur l’ensemble du site.

Par ailleurs, Thierry Dauxois rappelle que nous célébrerons cette année l’arrivée à Lyon des Sciences humaines et sociales, il y a de cela vingt ans. Dans une École qui a retrouvé sa pluridisciplinarité initiale, Thierry Dauxois s’attachera à soutenir le cœur des disciplines tout en renforçant leurs interfaces.

Dans une École en croissance permanente – et d’autant plus depuis la fusion de 2010 – il est important que les thématiques comme les disciplines se côtoient, échangent et se mélangent.

Valoriser la pluridisciplinarité ainsi que l’interdisciplinarité (par la mise en place de séminaires d’intérêt général, par exemple) est un point important aux yeux du nouveau VPR. Le succès des cours interdisciplinaires ou les multiples demandes de création de laboratoires junior montrent bien qu’il faut persévérer en ce sens.

Enfin, Thierry Dauxois souligne l’importance du dialogue et de l’écoute. Il a initié officiellement son mandat ce lundi 3 février 2020. Il a d’ores et déjà commencé à rencontrer les différents laboratoires, l’ensemble des services et les divers acteurs avec qui il se réjouit de continuer à voir grandir cette École.

À propos de Thierry Dauxois

Né en 1967, Thierry Dauxois étudie à Toulouse avant d’intégrer en 1987 la toute première promotion de l’ENS Lyon. En 1990 il se classe 2e au concours de l’agrégation de physique avant d’initier une thèse à l’Université de Dijon et en partie à Los Alamos (USA) – Dynamique non linéaire et mécanique statistique d'un modèle d'ADN – sous la direction de Michel Peyrard.  Il rejoint de nouveau l’ENS Lyon en 1994 lorsqu’il intègre le CNRS en tant que chargé de recherche.

Au cours de sa carrière, Thierry Dauxois prend diverses responsabilités administratives ou de recherche. Ainsi, il est responsable du Master 2 de physique à l'ENS Lyon de 2005 à 2011 ; directeur du GDR Phenix de 2006 à 2009 ; président de la section 02 « Physique théorique » au sein du Comité national de la recherche scientifique (CoNRS) de 2010 à 2012 ; et enfin directeur du Laboratoire de physique de l’ENS de Lyon de 2012 à 2020.

Côté recherche, ses thèmes de recherche sont la physique statistique et les phénomènes non linéaires en général, avec un intérêt tout particulier pour les systèmes dynamiques et le chaos. Après des débuts en biophysique, il s’est intéressé aux solitons, dont les tsunamis sont un exemple, avant de travailler sur les systèmes avec interactions à longue portée (comme en astrophysique).

Actuellement, à l’aide d’expériences et de calculs théoriques, il étudie les ondes internes de gravité, qui se propagent dans les profondeur des océans.

Mots clés