Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Diriger le Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme après le confinement

Bureau
Actualité / Interview

Résumé

Le point de vue de Patrick Baillot, directeur du Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme (LIP), UMR 5668.

Description

Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme : quelques chiffres

Le LIP compte 130 membres :
•   62 chercheurs ou enseignants-chercheurs
•   9 personnels techniques et administratifs
•   59 doctorants et post-doctorants

La recherche

Les recherches menées au LIP portent sur ce qu'on peut appeler l'informatique du calcul, avec un large spectre allant des fondements au développement logiciel et matériel, en passant par le calcul haute performance. Elles allient donc théorie et expérimentation. Pour l'expérimentation, le besoin d'un accès physique aux machines est assez limité. De fait, tous les membres du laboratoire ont pu travailler à distance pendant le confinement.

Côté maintenance, une intervention de dépannage sur la plate-forme de calcul Grid'5000 a eu lieu pendant cette période. De nombreux utilisateurs en France et à l'international comptent sur la disponibilité de cette plate-forme nationale d'expérimentation en recherche pour le calcul parallèle et distribué (cloud, Big data...) dans laquelle est impliquée le LIP ; l'un des nœuds de ce réseau est hébergé dans la salle SING de l'ENS de Lyon.

Côté recherche, certains travaux ont dû être réorientés. On peut citer l’exemple d’un stage qui impliquait une expérimentation de système d'exploitation sur une machine avec une architecture particulière. Celle-ci n’ayant pas pu être livrée, il a fallu s’adapter.

Soulignons à ce propos que, suite à l'annulation des stages à l'étranger des étudiants de M1 de l'ENS de Lyon, les membres du LIP se sont largement impliqués afin de proposer à ces étudiants des solutions de stages alternatifs à distance. Co-encadrés par les membres du LIP, les stagiaires ont facilement interagi à distance avec les chercheurs étrangers. La plupart des sujets ont ainsi été maintenus et, grâce à ce dispositif, 28 stages ont pu être "rattrapés" !

Toutefois la recherche en informatique, en particulier avec les doctorants et les stagiaires, implique de nombreux échanges et des discussions animées, généralement devant un tableau. Si celles-ci ont pu et peuvent encore se poursuivre à distance, elles se font de manière moins efficace et ne peuvent pas toujours être remplacées avec le même niveau de créativité par une interaction par écran interposé.

Le LIP peut se réjouir d’avoir inauguré durant le confinement, grâce au soutien de l'École, la première soutenance à l'ENS de Lyon entièrement en visio-conférence, pour une doctorante en co-tutelle avec une Université Chinoise.

Un bureau

Plan de reprise des activités

Depuis la reprise des activités de l'ENS de Lyon, quelques membres du laboratoire travaillent à nouveau sur place, en particulier des doctorants ou des personnes qui ne disposent pas de bonnes conditions de travail dans leur logement.

Les conseils de direction et les conseils de laboratoire sont menés en visioconférence, preuve d’une certaine capacité de résilience. Cependant ces réunions à distance ne remplacent pas les interactions en présentiel, qui permettent des échanges plus riches et qui seront nécessaires à moyen terme. 

Pollution numérique

À ce jour, le LIP ne dispose pas encore de données concernant l'augmentation d'utilisation des infrastructures numériques et ses impacts éventuels, il est encore trop tôt. Mais peut-être que les analyses à venir pourront donner lieu à des recherches futures...

 

Patrick Baillot, directeur du LIP

Patrick BaillotNé en 1972, Patrick Baillot étudie les mathématiques à l'ENS de Cachan. Il soutient une thèse en logique en 1999 – Approches dynamiques en sémantique de la logique linéaire : jeux et géométrie de l'interaction – à l’Université Aix-Marseille 2 sous la direction de Jean-Yves Girard.

Après un post-doctorat à l'Université d'Édimbourg en Écosse il est recruté au CNRS en 2001, et intègre le Laboratoire d'Informatique de Paris-Nord. Il rejoint l’ENS de Lyon en 2008, au sein du Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme (LIP) qu’il dirige depuis 2017, après avoir été responsable de l'équipe Plume : Programmes et Preuves.

Ses domaines de recherche sont la logique et ses applications à la sémantique des programmes informatiques.

Collection
Disciplines
Mots clés