Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

François Leulier, lauréat du "National Junior Award"

Portrait de François Leulier
Prix et distinction

Description

Sanofi et l’Institut Pasteur récompensent cinq chercheurs pour leurs contributions majeures au service de la santé

Cinq chercheurs de renommée internationale sont récompensés pour leurs travaux dans deux domaines majeurs pour la santé mondiale : Immunologie et Microbiologie & Infection.

Parmi eux, François Leulier, Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon, CNRS Rhône-Auvergne (Lyon, France) est distingué pour ses travaux de qui ont permis de mettre en évidence l’impact positif de certaines bactéries sur la croissance, dans un contexte de sous-nutrition chronique.

François LEULIER, National Junior Award

Directeur de Recherche au CNRS, responsable d'équipe à l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon (France)

Lauréat du « National Junior Award » dans le domaine de la microbiologie, François Leulier est primé pour ses travaux de recherche qui ont permis de mettre en évidence l’impact positif de certaines bactéries sur la croissance, dans un contexte de sous-nutrition chronique.

Des « partenaires bactériens » pour lutter contre la sous-nutrition

Généticien de formation, François Leulier se passionne pour les interactions entre animaux et micro-organismes. Au cours de sa thèse, soutenue fin 2003, il se penche sur les bases génétiques des réponses immunitaires innées en utilisant la drosophile comme animal modèle. De 2004 à 2010, toujours chez la drosophile, il étudie les réponses immunitaires déclenchées par des bactéries pathogènes de l’intestin. En 2011, il met en évidence l’influence du microbiote intestinal de la drosophile sur sa propre physiologie et comment celui-ci optimise sa croissance dans des conditions de carence alimentaire. En 2012, soutenu par la fondation FINOVI et une bourse de l'European Research Council, il rejoint l’Institut de génomique fonctionnelle (IGFL) de Lyon pour développer un programme de recherche ambitieux visant à identifier les bases moléculaires des effets bénéfiques du microbiote intestinal sur la croissance animale.

En 2016, une nouvelle étape est franchie : François Leulier découvre que ces mêmes phénomènes existent également dans un modèle murin. Mises en évidence sur des mammifères, ces interactions mutuellement bénéfiques entre bactéries intestinales et leur hôte prennent alors une dimension nouvelle : elles sont probablement transposables sur les animaux d’élevage… ou à l’homme.

Mis en évidence par les travaux de François Leulier et son équipe, ces « partenaires bactériens » pourraient aider un sujet à réagir à un stress nutritionnel et en particulier à une sous-nutrition chronique. Ils pourraient également dans certaines conditions favoriser la croissance chez des jeunes individus. De quoi envisager à terme le développement de meilleurs traitements pour favoriser la croissance juvénile, en particulier dans les pays les plus touchés par la sous-nutrition.

En savoir +

Interview de François Leulier, lauréat de la Médaille de bronze du CNRS en 2013. Cliquer ici
Vidéo sur les travaux François Leulier. Cliquer ici
En 2012, François Leulier a obtenu une ERC Starting grant. Cliquer ici

 

 

Collection
Disciplines
Mots clés