Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Retour sur la cérémonie DHC du Pr Marc SNIR

JF. Pinton et M. Snir
Actualité
Résumé

Cérémonie de Doctorat Honoris Causa du 9 novembre 2018

Description

logo 30 ans du LipLa cérémonie du 9 novembre 2018 clôturait la journée dédiée aux 30 ans du Laboratoire de l’informatique et du parallélisme (Lip). Cette journée scientifique mais aussi festive a été l’occasion d’entendre les anciens directeurs – Michel Cosnard, Frédéric Desprez, Jean-Michel Muller et Guillaume Hanrot – retracer la préhistoire et l’histoire du Lip ; de nombreux témoignages de membres anciens ou nouveaux ont été entendus et les albums photo des années 80 et 90 ont pu être consultés ; Des exposés scientifiques ont également eu lieu parmi lesquels celui de Marc Snir – professeur en informatique à l’Université de l'Illinois à Urbana-Champaign (UIUC) aux États-Unis – qui a fait une présentation intitulée “Supercomputing: living-on-the-edge”.

Les chercheurs du Lip – après avoir soufflé leurs 30 bougies – étaient présents pour célébrer leur collègue nord-américain et l’École normale supérieure de Lyon a ainsi eu l’honneur de remettre les insignes de Docteur Honoris Causa à Marc Snir.

Jean-François Pinton, président de l'ENS de Lyon, animait la cérémonie à laquelle n’a pas pu participer Marie-Danièle Campion – Rectrice de l'académie de Lyon, rectrice de la région Rhône Auvergne et chancelière des Universités – qui s’est excusée de son absence.

Jean-François Pinton a souligné le caractère remarquable de la carrière de Marc Snir : "Considéré par ses pairs comme l'un des leaders en matière d'algorithmes parallèles, de modèles de programmation et d'architectures, Marc Snir a apporté à ces trois domaines des contributions majeures. [...] La cérémonie de ce soir va nous permettre de remettre le plus haut diplôme français à un chercheur dont les travaux sont amplement reconnus par la communauté scientifique internationale. [...] En acceptant cette distinction, Marc Snir nous honore en retour. Qu’il en soit ici chaleureusement remercié".

La cérémonieC'est Yves Robert – professeur à l’ENS de Lyon et membre senior de l’Institut universitaire de France – qui a prononcé l'éloge du professeur Marc Snir. Après une courte présentation biographique, Yves Robert a présenté les avancées majeures auxquelles à participé Marc Snir au cours des 30 dernières années, pour conclure que "Marc Snir est un pionnier et un leader visionnaire de l'informatique à grande échelle".

La cérémonie a également été l'occasion d'entendre Raphaël Ginzburg – étudiant au Conservatoire national musique et danse de Lyon (CNSMD) : le jeune violoncelliste a interprété pendant la cérémonie deux morceaux de musique classique – Gigue de la 4e suite BWV 1010 et Allemande de la 3e suite BWV 1009 de Jean-Sébastien Bach – et deux morceaux de musique plus contemporaine – Canzona de la 1re suite pour violoncelle seul et Allegro dansant (gigue) de la 1re suite d'Ernest Bloch.

Les deux compositeurs choisis ont la particularité d’allier – de près ou de loin – leur musique aux sciences. Bach est un compositeur  mathématique qui a élaboré sa musique sur une science consommée des nombres et des proportions… tandis que Bloch a été le professeur de Stanley Cavell (également Docteur Honoris causa de l’ENS de Lyon en 2010) et de George Antheil (qui a déposé avec Hedy Lamarr le premier brevet d'un système de codage des transmissions, ancêtre des liaisons sans fil actuelles Wi-Fi et Bluetooth).

Les professeurs en toge
Disciplines
Mots clés