Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

La territorialisation de la politique de l'eau est-elle gage d'efficacité environnementale ? Analyse diachronique de dispositifs de gestion des eaux dans la vallée de la Drôme (1970-2011)

Soutenance de thèse

Jeudi 13 sep 2012
14 h 00
Sabine GIRARD (Laboratoire EVS)

Intervenant(s)

Sabine GIRARD (Laboratoire EVS)

Description générale

Les Contrats de rivière et les Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux font partie des nouveaux instruments d’action publique misant sur un gain d’efficacité environnementale par leur territorialisation. La recherche pose l’hypothèse que cette efficacité dépend de la manière dont les acteurs qui mettent en œuvre ces dispositifs se saisissent de leurs dimensions territoriales. Elle propose la notion de ressort territorial pour désigner l’ensemble des ressources territorialisées et territorialisantes issues des processus dialectiques et diachroniques entre les constructions territoriales et les projets de la gestion de l’eau.

La recherche explore les stratégies territoriales déployées dans l’élaboration et la mise en œuvre de ces dispositifs et analyse leurs implications en termes de modification des représentations et des pratiques des usagers de l’eau et in fine de l’état environnemental des ressources et des milieux aquatiques. La démonstration s’appuie sur le cas empirique de la vallée de la Drôme dans les quatre dernières décennies. Le corpus est constitué des comptes-rendus de réunions, des documents de projets et des articles concernant la gestion de l’eau ainsi que d’entretiens et de cartes mentales réalisés auprès des usagers et des gestionnaires.

Les résultats de la recherche portent sur les mécanismes et les conditions par lesquels la gestion territoriale de l’eau peut être gage d’efficacité environnementale. Des facteurs déterminants sont mis en évidence : (i) la mise en synergie des projets de développement territorial avec ceux de la gestion environnementale ; (ii) la mobilisation des dimensions territorialisantes des dispositifs de la gestion de l’eau et (iii) les intentions et les capacités d’action de leurs gestionnaires. Les structures intercommunales, et en leur sein, les binômes élus/agents de développement, constituent à cet égard des acteurs moteurs de l’activation des ressorts territoriaux de la gestion de l’eau.
Complément

ENS de Lyon - Site Descartes - Salle F008