Actualité de l'ENS de Lyon

L'impact de la géomorphologie des rivières sur la température de l'eau

Image absente
Actualité
Résumé

Publi Géo-Géol

Description

Hervé Piégay, co-auteur avec Vincent Wawrzyniak, de cette publication dans Remote Sensing of Environment, prestigieuse revue de télédétection, est enthousiaste : "Ces travaux sont le résultat d'une belle coopération entre la géologie et la géographie; et notamment entre le LGL-TPE et EVS, tous deux en cotutelle de l'ENS de Lyon. Merci à la Direction de l'ENS qui a soutenu le développement de la plateforme ISIG et notamment l’acquisition de la caméra thermique". Les études sur le terrain intéresseront les Lyonnais : elles ont été réalisées dans la basse vallée de l'Ain
La température est un facteur clé pour les écosystèmes aquatiques. En été, des remontées d’eau souterraine peuvent former des poches d’eau froide dans certaines rivières. Ces zones sont stratégiques au niveau écologique car elles peuvent notamment servir de refuges thermiques pour certaines espèces de poissons durant cette période. Dans cette étude, la variabilité spatio-temporelle de ces zones froides est explorée le long d’un tronçon de 50 km (Basse vallée de l’Ain) en utilisant l’imagerie infrarouge thermique (IRT) aéroportée. Les résultats montrent que la localisation des zones froides est notamment très liée à un transport solide et une dynamique latérale actifs à l’origine de formes fluviales diversifiées dans le lit et sur ses marges. Le tarissement de ces apports souterrains, par exemple sous l’effet de certains aménagements, pourrait ainsi réduire les échanges nappe-rivière qui sont importants pour les capacités auto-épuratoires du chenal et les communautés vivantes, en particulier dans un contexte de plus en plus sensible du fait du réchauffement climatique.
photos-et-images-thermiques-vallee-de-l-ain-evs-web_1454514959152-jpgPhotographies et images thermiques associées (basse vallée de l’Ain) : résurgence localisée directement dans le chenal (en haut) et bras latéral froid (en bas).
Les résultats de ces travaux ont été relayés sur le site de l'Institut des Sciences humaines et sociales du CNRS
Wawrzyniak V., Piégay H., Allemand P., Vaudor L., Goma R., Grandjean P. 2016. Effects of geomorphology and groundwater level on spatio-temporal variability of cold water patches in a gravel bed river assessed using thermal infrared (TIR) remote sensing. Remote Sensing of Environment 175: 337-348

Le survol de l'Ain

Un ULM a été utilisé pour la première campagne photo. Mais les contraintes de vol sont telles, notamment pour ce qui est du survol en faible vitesse, que cette solution a été abandonnée au profit de l'hélicoptère, plus maniable que l’ULM. Les images sont ensuite traitées sur la plateforme ISIG.

ISIG, un outil formidable


La pla­te­forme « Imagerie » et Systèmes d’Information Géographique » (ISIG) est un lieu de par­tage, d’échange et de mise en réseau des mem­bres du laboratoire Environnement Ville Société (EVS) tra­vaillant dans le domaine de l’ima­ge­rie et de la géo­ma­ti­que.
La plateforme ISIG organise par ailleurs des formations, notamment au logiciel Quantum.

Mots clés