Actualité de l'ENS de Lyon

Traversée d'une oeuvre : Crossing the River de Caryl Phillips

Image absente
Publication
Résumé
Description
Destiné avant tout aux candidats et aux formateurs de l’Agrégation d’anglais, mais aussi à tous les amateurs de Caryl Phillips et de littérature britannique contemporaine, ce volume se propose d’aborder Crossing the River sous différents angles critiques et analytiques afin d’en présenter des lectures plurielles et complémentaires. Du point de vue de la structure, c’est le paradoxe de l’unité par la multiplicité qui est mis en avant puisque le principe de la fragmentation, aussi actif dans l’organisation générale que dans la construction des diverses parties, finit par devenir facteur de cohésion. L’écriture fragmentée, non-linéaire, non-chronologique, est également celle du trauma et l’accent porte donc aussi sur l’esthétique de la précarité qui se dégage de ces récits de la souffrance ainsi que sur l’éthique de la vulnérabilité propre aux témoignages des acteurs mineurs de l’histoire.
Si la vulnérabilité peut susciter l’empathie, elle permet en outre, quand elle est incarnée et mise sur le devant de la scène, de transformer le récit en performance, en monstration dramatique de la douleur. Enfin, ces corps en souffrance favorisent une lecture queer de ce roman hétérodoxe et, dans leur multiplicité, une lecture rhizomatique destinée à illustrer un récit aussi polymorphe que polymodal. C’est donc une traversée herméneutique, structurelle, intertextuelle, esthétique, idéologique et théorique, qu’entreprend ce volume qui met en exergue les aspects postcoloniaux autant que postmodernistes de l’œuvre de Phillips.
Traversée d'une oeuvre : Crossing the River de Caryl Phillips.
Responsables du numéro : Vanessa Guignery et Christian Gutleben
Cycnos, Volume 21, N°1, Paris: L'Harmattan, 2016, 231p.
ISBN : 978-2-343-10721-9
Mots clés