Liens transverses ENS de Lyon

Camille CORNAND, chercheuse en économie au GATE


Structures de recherche

L'ENS de Lyon accueille de nombreuses structures de recherche en sciences exactes, sciences humaines et sociales.

Découvrez tous les laboratoires

 

Zoom sur

Description

Camille Cornand est chercheuse au sein du GATE (Groupe d'Analyse et de Théorie Economique). Ses recherches portent à la fois sur la finance internationale et la macroéconomie. Ses travaux sur la finance internationale ont porté sur les crises financières d'un point de vue théorique et empirique.

Sa thématique porte sur le thème général de l'impact de l'information sur la coordination en macroéconomie. Ce sujet fait référence à de nombreuses questions d'actualité comme l'occurrence des crises financières mais aussi la conduite de la politique monétaire. Une des applications principales a trait à la question de la transparence sur les marchés et de la communication des banques centrales.
L'idée est la suivante : depuis quelques années, on accorde une place de plus en plus importante à la question de la transparence en matière de diffusion d'information. La transparence est généralement définie comme l'absence d'asymétrie d'information entre les autorités financières (la banque centrale, les institutions internationales) et le secteur privé.
Dans cette perspective, la politique de diffusion de l'information se réfère à ce qu'il est convenu d'appeler les fondamentaux de l'économie, c'est-à-dire les grandes variables macroéconomiques, comme, par exemple, le Produit Intérieur Brut, l'inflation, les soldes budgétaires ou les taux d'intérêt. L'idée centrale est de considérer que les marchés seraient mieux à même de fonctionner, et que les décisions des agents seraient mieux fondées si les autorités diffusaient davantage d'information. Un tel raisonnement est, dans de nombreux cas, fondé. Mais il existe cependant des situations dans lesquelles la transparence peut être préjudiciable. Je m'intéresse précisément à ces cas là . 

Biographie

  • 1996-2005 : Études à Lyon (Lycée du Parc, Université Lyon 2), en doctorat : divers séjours à l'Université Ludwig-Maximilians de Munich et visiting research student à la London School of Economics and Political Sciences.
  • 2005 : Prix de thèse d'économie de l'Association française de science économique.
  • 2005-2006 : Post-doctorat à Londres au sein de la London School of Economics and Political Sciences
  • Octobre 2006 : Recrutée au CNRS dans le domaine de la macroéconomie monétaire au Bureau d'économie théorique et appliquée de Strasbourg (BETA). Ce sont les recherches qu'elle y a effectuées qui ont été récompensées par la Médaille de Bronze du CNRS.
  • 2007 : Prix du Jeune Chercheur de la Ville de Lyon
  • 2010 : Prix du Jeune Chercheur en économie de la Fondation Banque de France Octobre
  • 2011 : Rejoint le Groupe d'analyse et de théorie économique (GATE, CNRS, Université Lumière-Lyon 2, Université Jean Monnet-St-Etienne, ENS de Lyon)

Page personnelle : https://www.gate.cnrs.fr/spip.php?article541

Prix

2011 : Médaille de bronze CNRS

2010 : Prix du Jeune Chercheur en économie de la Fondation Banque de France Octobre

2007 : Prix du jeune chercheur de la ville de Lyon

2005 : Prix de thèse d'économie de l'Association française de science économique

Publications

  • Baeriswyl R., Boun My K. and Cornand C. (2019), "Double overreaction in beauty-contests with information acquisition : theory and experiment", Working Paper GATE 1932.Cornand C. and Dos Santos Ferreira R. (2019),
  • "Cooperation in a differentiated duopoly when information is dispersed : A beauty contest game with endogenous concern for coordination", Working Paper GATE 2015-01, Revision requested.
  • Boun My K., Cornand C. and Dos Santos Ferreira R. (2017), "Speculation rather than enterprise ? Keynes’ beauty contest revisited in theory and experiment", Working Paper GATE 2017-12.

 

Discipline(s)