Liens transverses ENS de Lyon

Le futur des sciences humaines et sociales

Séminaire « Les 20 ans de LSH à l'ENS de Lyon : Illustrations et perspectives »

Le futur des sciences humaines et sociales
Table ronde avec Maëlys BLANDENET (Hisoma), Pablo JENSEN (LPENSL), Laurent SIMULA (Gate) et Delphine Antoine-Mahut (IHRIM)

Vidéoconférence diffusée en direct jeudi 1er juillet 2021 à 14 heures, puis en rediffusion sur cette page.


Histoire de l'ENS de Lyon

Il y a vingt ans l’ENS LSH était officiellement inaugurée sur le site Descartes, rejoignant ainsi les disciplines scientifiques établies depuis 1987 sur le site Monod.

Découvrir l'histoire de l'École

Zoom sur

Description

Le futur des sciences humaines et sociales

Après une vision de l'évolution des SHS sur les 20 dernières années dans les sept premières conférences, vient le temps de la prospective, abordé déjà dans la table ronde précédente "Du livre à la donnée". Cette table ronde rassemblera 5 enseignantes-chercheures et enseignants-chercheurs de l'ENS de Lyon, afin de croiser les regards disciplinaires. Les intervenants se sont vus confier la mission de dessiner ce que sera, selon eux, l'avenir des sciences sociales. À quoi ressembleront-elles ? Quelles seront les thématiques émergentes ? Comment seront conciliés à la fois un socle classique et disciplinaire solide et une approche plus pluri-disciplinaire ? Quelles seront les interactions entre les sciences humaines et sociales et les sciences exactes et expérimentales, dans leurs apports réciproques ? Ne pas être un "simple supplément d'âme" et faire œuvre de science en tirant parti de la force des sciences sociales qu'est aussi leur "inutilité", telles seront les questions et thématiques discutées lors de cette table ronde.


Modération : Emmanuelle Boulineau, nommée vice-présidente aux études à compter du 1er septembre 2021, professeure de géographie, rattachée au laboratoire EVS.
 

Maëlys Blandenet

Maëlys Blandenet
Maëlys Blandenet est maîtresse de conférences en langue et littérature latines à l’ENS de Lyon et membre du laboratoire HiSoMA (Histoire et sources des mondes antiques). Elle travaille notamment sur les représentations de la ruralité à Rome sous la République et le Haut-Empire et coordonne actuellement le projet ANR AgroCCol, portant sur la littérature agronomique antique. Avec Marine Bretin-Chabrol, elle a récemment dirigé le volume La terre et le grain. Lectures interdisciplinaires de Columelle De rustica, I et II (De Boccard, CEROR, 2021).

En savoir plus

Pablo Jensen

Pablo Jensen
Pablo Jensen (@pablojensenlyon) est chercheur au CNRS, membre du Laboratoire de physique de l'ENS de Lyon et l'IXXI. Après avoir modélisé la matière, il se consacre à l'étude des systèmes sociaux, en collaboration avec des informaticiens et des chercheurs en sciences sociales. Il est l'auteur de Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations (Seuil, 2018) et Deep Earnings : le néolibéralisme au cœur des réseaux de neurones (2021). En 2019, il a lancé la Fabrique des Questions Simples, où chercheurs, entrepreneurs et citoyens mettent leur énergie et inventivité au service de la mutation écologique.

Compte Twitter

Delphine Antoine-Mahut

Delphine Antoine-Mahut
Delphine Antoine-Mahut est professeure d'histoire de la philosophie moderne. Elle est membre du laboratoire IRHIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités) et responsable de site pour l'ENS de Lyon (avec avec Stéphanie Dord-Crousle, adjointe). Ses travaux portent sur le cartésianisme à travers ses réceptions :
1/ selon un axe physiologique, qui analyse comment la métaphysique est mise au travail par les anatomistes et les médecins pour construire une science de l'homme et tenter de le soigner :
2/ et selon un axe historiographique, qui problématise la formation et l'institutionnalisation des figures, problèmes et textes constitutifs d'un canon des Humanités exclusif de la physiologie et, plus largement, des savoirs positifs.

En savoir plus

 

Laurent Simula

Laurent SimulaLaurent Simula est professeur des Universités et responsable de la section d’économie de l’ENS de Lyon. Il effectue ses recherches au sein du laboratoire GATE. Il est éditeur associé du journal scientifique International Tax and Public Finance et a été rapporteur auprès du Conseil des Prélèvements Obligatoires. Ses travaux portent sur les modalités de l’intervention publique, notamment via l’impôt. Il s’intéresse tout particulièrement à la meilleure façon de redistribuer les richesses lorsque les ménages riches ont la possibilité de s’exiler à l’étranger pour échapper en partie à la fiscalité.

En savoir plus

 

Collection